Eckermann King Edward©photobujard.com Henrik von Eckermann et King Edward ont triomphé à Bâle ©photobujard.com

CHI-W de Bâle : c’est bien le King, mais Edouard Schmitz et Gamin ont failli le détrôner !

Henrik von Eckermann et le génial King Edward ont gagné le GP Coupe du monde de Bâle, mais Pius Schwizer est bon 3e et Edouard Schmitz, 7e, aurait gagné sans sa barre ! En dressage, Jessica et Dalera une classe à part.

Ils collectionnent les couronnes, le cavalier est double champion du monde, No 1 au classement mondial depuis août et en tête du circuit européen de la Coupe du monde Longines FEI: le Suédois Henrik von Eckermann et son King Edward forment un couple royal.

« Je suis si heureux, je voulais gagner ce Grand Prix qui me résistait depuis les débuts de Bâle, je suis très reconnaissant, notamment envers le propriétaire de King, Georg Kähni, qui me permet d’avoir un tel crack », a dit le Suédois de 41 ans. « La finale de la Coupe du monde mon grand but de l’année, je vais encore monter mon crack à Bordeaux et à Göteborg, puis faire une pause », a dit le héros. « J’aimerais bien qu’il fasse une pause plus longue ! », a suggéré son dauphin du jour, Marcus Ehning, étincelant avec Stargold.

Un Suisse très audacieux…

Le seul à avoir fait mieux, ou en tout cas plus vite, que le Suédois, c’est Edouard Schmitz, qui a réussi à lui soufflerune grosse seconde, mais pas la victoire... faisant une faute à l’entrée du double, l’antépénultième obstacle du barrage : 7e avec le crack des Fasana ! 

« J’avais pu voir Gerrit (Nieberg) et Henrik sur l’écran du paddock et je savais ce que j’avais à faire avec Gamin, qui a une grande action. J’ai suivi mon plan, mais n’ai pas osé aller en cinq foulées sur le double, j’aurais peut-être dû ! », expliquait le grand espoir genevois.

… et un autre sur le podium !

C’est un autre Helvète, Pius Schwizer, qui est monté sur le podium, en signant deux tours impeccables avec Vancouver de Lanlore. « J’ai la chance que la famille Vorpe me confie leur étalon depuis un an, et je crois que Vancouver est très content avec moi ! », a lancé le Lucernois, qui sautera cette semaine à Leipzig, mais ne vise pas la finale d’Omaha. 

Bryan Balsiger, 17e avec Dubaï du Bois Pinchet, et Aurelia Loser, 18e avec Molly Mallone Z (4 pts chacun) ont fait belle impression, tout comme Elian Baumann. A l’inverse, les deux derniers héros de Bâle, Martin Fuchs, sur son crack no 1 Leone Jei, et Steve Guerdat, sur son jeune Double Jeu d’Honvault, ont eu une journée « sans ». Ça arrive dans ce sport !

Jessica et Dalera extras !

En dressage, Jessica von Bredow-Werndl et TSF Dalera BB ont logiquement et nettement gagné la première étape Coupe du monde de Bâle, avec 90,975%. Il n’y avait pas photo face à Isabell Werth, 2e avec DSP Quantaz (85,650%), ou la Danoise Nanna Skodborg Merrald, 3e avec Blue Hors Zepter (84,130%). 

Gilles Ngovan, 10e avec Zigzag (75,440%), et Estelle Wettstein, 11e avec Quaterboy (75,395%), ont laissé une bien meilleure impression que la veille. Reportage sur ce très beau 12e CHI de Bâle, qui a ravis Andy Kistler et le Dr Thomas Straumann, et interviews dans notre prochain numéro.

Alban Poudret


Ce week-end

À l'étranger

En Suisse

Dans la même catégorie

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand

Le magazine a bien été ajouté à votre panier !

Continuer sur le site Voir le panier