CHI de Genève : la victoire dans le Top 10 pour Kent Farrington… et les adieux d’un grand champion

Kent Farrington et Voyeur - Top Ten 2015 Kent Farrington et Voyeur - Top Ten 2015

Lorsqu’il vient à Genève, Kent Farrington (photo) est un habitué de la victoire. En 2013, il avait remporté pas moins de deux grosses épreuves. Ce vendredi 11 décembre, il a remis cela pour sa deuxième visite à Palexpo. Il s’est imposé dans la finale du Top 10 avec Voyeur…et plus d’une seconde d’avance. Il faudra le suivre de près dimanche dans le Grand Prix Rolex. Au moment des pronostics pour ce Top 10, beaucoup de cavaliers avaient évoqué la rapidité du cavalier américain… qui leur a une fois encore donné raison en piste.

Cette 15e finale du Top 10 (la 11e à Genève) se courait en deux manches. Si le nombre élevé de parcours sans-faute en première manche pouvait surprendre, au nombre de 8, au final seules trois paires signaient à nouveau un parcours exempt de pénalité. Même Simon Delestre, qui sollicita Ryan des Hayettes de son mieux, ne parvint pas à abaisser le chrono de Kent Farrington, prenant une belle 2e place. L’Allemand Daniel Deusser complétait le podium avec First Class.

L’arène de Palexpo aurait encore espéré une victoire des tenants du titre, Scott Brash et Hello Sanctos, qui s’élançaient en dernière position et le public a retenu son souffle jusqu’au quatrième obstacle, où le mythique couple a fauté. L’Ecossais et son merveilleux cheval seront d’autant plus motivés dimanche dans le Grand Chelem… pour tenter de rester invaincus.

Entre les deux manches, le public genevois aura eu l’honneur de faire une ovation au génial Plot Blue, qui effectuait ses adieux sur cette piste qui l’avait vu triomphé lors de la finale Coupe du monde 2010 sur cette même piste. Sans oublier les adieux de Painted Black, la monture olympique de la cavalière de dressage Morgan Barbançon Mestre, très émue en déroulant la dernière reprise de son magnifique cheval noir.

Depuis le début du concours, n’oublions pas de mentionner les nombreuses victoires suisses. Philippe Putallaz s’est imposé avec Ouessant de Perhet jeudi dans une 145. Edwin Smits a franchi sans faute les 210 cm du dernier barrage des Six-Barres avec Rouge Pierville et Niklaus Rutschi a gagné une 145 cm avec Rana des Hayettes.

Oriane Grandjean 

Ils ont dit...

Kent Farrington, 1er 

"Il y avait les meilleurs cavaliers du monde dans cette épreuve, donc il fallait tout tenter pour gagner et cela a payé. Surtout que tout le monde veut gagner cette belle finale. C'est une épreuve spéciale et il y a une belle dotation. Et je n'étais pas sûr que mon barrage suffise pour la victoire. Qu'il reste deux cavaliers ou 20 à partir, on ne peut jamais être sûr. Genève est le dernier concours de l'année pour Voyeur... et j'espère qu'il sera encore en forme dimanche pour le Grand Prix. L'an prochain, il sera vraiment ma meilleure cartouche pour les JO de Rio. C'est un cheval qui n'est pas toujours facile et aujourd'hui, il était plus facile au barrage qu'en première manche."

Ils ont dit...

Simon Delestre, 2e 

"J'ai été le plus vite que je pouvais, mais cela n'a pas suffi. Kent avait vraiment fait un barrage exceptionnel. Mais je suis content, 2e, c'est vraiment bien. Et dans ce genre de rendez-vous, d'être 1er, 2e ou 3e c'est toujours quelque chose de génial. Surtout que cela se joue à peu de chose." 

 

Daniel Deusser, 3e 

"Quand j'ai vu le barrage de Kent, je savais que je devais aller le plus vite possible. Mon cheval a de grandes foulées, j'ai donc essayé d'en enlever dans quelques lignes, mais cela n'a pas suffi. Même s'il y a eu huit sans-faute en première manche, elle était déjà très imposante."

Plot Blue Plot Blue


Ce week-end

À l'étranger

En Suisse

Championnats vaudois – saut
Avenches/IENA

Championnats de Suisse – dressage
Roggwil/BE

Dans la même catégorie

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand

Le magazine a bien été ajouté à votre panier !

Continuer sur le site Voir le panier