CHI de Genève. ©CHI de Genève ©CHI de Genève

CHI de Genève : les élites d'aujourd'hui et de demain réunies

Le Concours Hippique International de Genève (CHIG) se fait un point d’honneur de toujours proposer des nouveautés dans son programme pour le plus grand plaisir du public. Ainsi, se déroulera cette année le premier CSI destiné aux cavaliers de moins de 25 ans et le MasterShow, épreuve-spectacle, fait son grand retour à Palexpo. Du 12 au 15 décembre, la 59e édition du CHIG s’annonce à nouveau riche en émotions et ponctuée de grandes compétitions sportives.

Si les meilleurs cavaliers de la planète rallient Genève en décembre pour y disputer parmi les plus belles épreuves au monde de saut d’obstacles, les organisateurs genevois n’oublient pas pour autant la relève, l’élite de demain. C’est ainsi qu’est née l’idée de proposer un CSI aux cavaliers de moins de 25 ans. Trois épreuves leur seront réservées, dont le Grand Prix des Espoirs le samedi après-midi. Représentant une dizaine de nations, 25 cavaliers seront au départ, dont huit Suisses.

En foulant la plus grande piste indoor du monde, les cavaliers de la relève profiteront également d’observer de près ceux de l’élite. Ces derniers auront d’ailleurs un programme soutenu dès le jeudi soir avec le Trophée de Genève, épreuve qualificative pour le Rolex Grand Prix. Les dix meilleurs cavaliers du classement mondial – dont les Suisses Steve Guerdat et Martin Fuchs – se retrouveront le vendredi soir pour la 19e Finale du Top 10 Rolex IJRC. Les yeux seront rivés sur le Nº 1 mondial actuel, Steve Guerdat, qui remettra son titre en jeu. La Coupe de Genève, une épreuve de combinaisons, ainsi que le Credit Suisse Challenge seront, pour leur part, au programme du samedi.

Le Grand Chelem, l’objectif ultime

Le Rolex Grand Prix, l’une des quatre épreuves du Rolex Grand Slam of Show Jumping, clôturera dimanche la 59e édition du CHIG. Ce jour-là, l’attention se portera notamment sur l’Américaine Beezie Madden, victorieuse aux Spruce Meadows «Masters» de Calgary en septembre dernier. Mais les vainqueurs de Bois-le-Duc et d’Aix-la-Chapelle, respectivement le Suédois Henrik von Eckermann et l’Américain Kent Farrington, tous deux en lice pour un bonus, n’ont pas dit leur dernier mot ! Sans oublier des pointures telles que le Champion d’Europe Martin Fuchs, les Allemands Daniel Deusser et Marcus Ehning, victorieux l’an dernier à Genève, l’Anglais Ben Maher, très performant récemment à New York, ou encore le Suédois Peder Fredricson.

Toujours au chapitre des nouveautés en saut d’obstacles, il est à relever le grand retour du Master, baptisé MasterShow. Cette épreuve-spectacle mélange plusieurs disciplines avec beaucoup d’humour, des surprises à volonté, le tout en musique. Les spectateurs nostalgiques se rappelleront de Markus Fuchs déguisé en clown, de Franke Sloothaak effectuant une superbe reprise ou d’Ulrich Kirchhoff montant son cheval à l’envers en dressage. Remise au goût du jour, l’épreuve devrait réserver à nouveau son lot de surprises en fin de soirée samedi. Et les Horsemen seront là, ils assureront la partie spectacle avec la troupe de Vincent Liberator.

Le Valais à Palexpo pour encourager Jérôme Voutaz

La Coupe du monde d’attelage FEI s’arrêtera comme à son habitude depuis 2002 à Genève pour l’unique étape helvétique du circuit. Deux épreuves au programme : une pré-qualificative le samedi et la Coupe du monde présentée par la Radio Télévision Suisse le dimanche en fin de matinée. La liste des meneurs engagés sera connue à la mi-octobre, mais le public est déjà assuré de voir évoluer les meilleurs du monde, parmi lesquels le Valaisan Jérôme Voutaz.

Le Cross Indoor au programme du vendredi

Pour la 6e année consécutive, le Cross Indoor, présenté par la Tribune de Genève, donnera l’occasion aux cavaliers de concours complet de mettre à l’honneur leur discipline devant un public conquis. Et cette année, la compétition aura lieu vendredi en début de soirée, histoire de bien chauffer la salle avant la Finale du Top 10 Rolex IJRC ! Tant il est vrai que l’ambiance est survoltée dans les gradins mais aussi sur la piste avec des cavaliers qui n’hésitent pas à demander au public de donner de la voix. Un enthousiasme communicatif qui participe pleinement au succès de l’épreuve et du CHI de Genève dans sa globalité. Comm. 


Ce week-end

À l'étranger

En Suisse

Dans la même catégorie

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand

Le magazine a bien été ajouté à votre panier !

Continuer sur le site Voir le panier