Steve Guerdat (SUI) riding Venard de Cerisy during the the day 4 of Rolex Grand Slam of Show Jumping on December 10, 2022 in Geneva, Switzerland. (Photo by Pierre Costabadie/Icon Sport) Steve Guerdat et Venard de Cerisy ont gagné la Coupe de Genève pour la deuxième fois. © Pierre Costabadie/Icon Sport

CHI de Genève : triplé suisse

Un triplé suisse dans la Coupe de Genève, le probant succès du jeune Français Alexis Goulet dans le GP Land Rover U25 et la victoire en soirée de l'Irlandais Shane Sweetnam dans le Credit Suisse Challenge, privant d'un souffle le numéro un mondial Henrik von Eckermann d'un doublé jamais vu, tels ont été les hauts faits de l'avant-dernier jour de compétition du CHI de Genève 2022.

Parmi les épreuves au programme de samedi figurait à mi-journée la Coupe de Genève, toujours spectaculaire et délicate avec ses multiples combinaisons. Le barrage de cette épreuve comptant pour le classement mondial s'est conclu par un triomphe helvétique. En effet, non seulement le champion olympique Steve Guerdat, déjà vainqueur en 2019 avec le même cheval (Venard de Cerisy), a signé le premier succès d'un cavalier suisse dans cette édition 2022 du CHI de Genève, mais il a précédé deux compatriotes. Le jeune et talentueux Edouard Schmitz, montant Gamin van't Naastveldhof, s'est classé au 2rang, devant Niklaus Schurtenberger, en selle sur C-Steffra. Romain Duguet bon 7devant Bryan Balsiger 10e

Henrik privé de doublé

En soirée, place au CS Challenge avec, en lice, la majorité des ténors présents à Genève. Un doublé inédit Top 10 Rolex IJRC le vendredi et le CS Challenge le lendemain, le numéro un mondial Henrik von Eckermann l'a touché du doigt. Le Suédois a pu y croire. Longtemps. Avec Glamour Girl, il a signé un rapide sans-faute, battable certes, mais impliquant une prise de risques dangereuse. Et ses adversaires s'y sont, les uns après les autres, cassé les dents. Une faute par ci, quelques dixièmes de seconde de trop par là, Henrik résistait. Jusqu'à ce que l'Irlandais Shane Sweetnam, réussisse, pour 18 petits centièmes, à devancer son rival suédois. Il est vrai qu'en la circonstance, Shane vengeait en quelque sorte son compatriote Conor Swail, équilibriste en chef, qui trouva moyen de se retrouver sans bride, sur l'encolure de Vital Chance de la Roque, mais d'éviter la chute miraculeusement pour achever son parcours… au 4e rang final ! Belle 6e place de Yannick Jorand et 9e rang de Christian Tardy. Edouard Schmitz et Romain Duguet étaient aussi aux prix. Barbara Schnieper était 2e de la chasse (145 cm), Mehdi Dobjanschi-Roessli 4e, Niklaus Rutschi 5e, Ken Balsiger 7e, Elian Baumann 8e

Le Grand Prix de la relève

L'avant-dernière journée du CHIG 2022 avait débuté avec le Grand Prix Land Rover, couronnement attendu des compétitions réservées aux cavaliers de moins de 25 ans. Des 29 concurrents au départ, treize ont su tirer leur épingle du jeu et accéder au barrage.

Troisième à s'élancer, Alexis Goulet a immédiatement imposé son rythme en réalisant un enchaînement parfait avec un temps canon. Nombreux sont ceux qui ont pris tous les risques pour le détrôner, en vain ! Le Français Antoine Ermann, 2e avec Beryl des Prés, a rejoint son compatriote sur le podium où figurait encore le cavalier suisse Thibaut Keller, 3e, en selle sur son étalon Arley de Vayrie. Transcendé après un tour d’honneur au son de la Marseillaise, Alexis Goulet savourait sa victoire. «Je suis tellement heureux d’avoir pu gagner sur cette piste incroyable, confiait-il. Calla était un peu sur la retenue le premier jour, mais elle s’est sentie ensuite à l’aise et a sauté magnifiquement.»


Ce week-end

À l'étranger

En Suisse

Dans la même catégorie

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand

Le magazine a bien été ajouté à votre panier !

Continuer sur le site Voir le panier