CHIO d’Aix-la-Chapelle: Eric Lamaze a remis ça avec sa Fine Lady. Et il s’est passé beaucoup de choses dans les quatre disciplines…

Nouveau succès du Canadien, très en forme. De nombreux vainqueurs honorés, tout comme le quintuple champion olympique Hans-Günter Winkler, en hommage à ses 90 ans et aux 60 ans de son titre olympique à Stockholm…

A Aix, on galope d’un stade à l’autre, pour voir un bout de ceci, un bout de cela. Ce vendredi, il y avait du saut, du dressage, de l’attelage et du complet, avec le dressage le matin, le saut en fin d’après-midi avant le cross, samedi matin (à suivre sur le site puis, de 11h00 à 13h00, le best off sur WDR). Bref, de quoi faire… feu des quatre fers! 
Et, en prime, un Gala de 45 minutes pour les 90 ans de Hans Günter Winkler et les 60 ans de sa médaille d’or olympique individuelle, en 1956 à Stockholm (quatre autres suivront, mais par équipe). Un stade debout pour le fêter (voir notre video sur le facebook du Cavalier Romand et le reportage dans le prochain numéro du Cavalier Romand). 
En saut, l’épreuve majeure, le Prix de Rhénanie-Wesphalie, se disputait sur deux manches totalement différentes et un total de 28 efforts. Nouvelle victoire pour le Canadien Eric Lamaze et sa Fine Lady, déjà imbattables 48 heures plus tôt dans le GP d’Europe. Quelle fougue! Du coup, Lamaze renonce à la monter dimanche: « Ce sera ma monture aux J. O., elle a tout donné, on reste là-dessus ». Dans le GP Rolex, il montera Chacco Kid.
Le jeune Allemand Maurice Tebbel, fils de René, était 2e avec Chacco’s Son (entre fils de, on se comprend!) - pas mal pour son 1er Aix! -, Ludger Beerbaum 3e avec la grise Chiara, Marcus Ehning 4e avec le somptueux Cornado NRW, l’Américain Kent Farrington 5e avec Gazelle.

Les Suisses un peu plus loin...
Janika Sprunger se contentait du 20e rang avec Aris CMS, avec une barre dans chaque manche, Romain Duguet du 23e. Pour 14 malheureux centièmes de seconde, le cavalier de Gümlingen/BE avait écopé d’un point au premier tour avec sa brillante Twentytwo des Biches, qui a un vrai respect des barres, mais qui a moins bien sauté l’après-midi (11 pts). Paul Estermann a renoncé à la seconde manche avec Lord Pepsi. Du côté suisse, les quatre messieurs sont qualifiés pour le GP Rolex de dimanche (Janika Sprunger hélas pas). Et pour le GP de samedi, Romain Duguet et Steve Guerdat. 
Le matin, une épreuve à 13 (!) partants avait vu le Suédois Henrik von Eckermann gagner avec Gotha. Paul Estermann était 4e avec Bareina, sans faute. Placée après la pause de midi (de fait, à peine 20 minutes!), la chasse, avec traversée du lac de la Soers, ne voyait que quinze chevaux en lice et elle avait moins de vibrations que placée le samedi soir, devant des tribunes pleines. Seconde victoire de la semaine pour l’Irlandais Cian O’Connor et Be Gentle. Martin Fuchs était 9e avec Uzo vh Hobos Z, à cause d’une faute sur l’oxer no 2 déjà. 

Des Helvètes en attelage, une en dressage, aucun en complet
En attelage, il y avait une épreuve de maniabilité « aux points » et, à ce jeu-là aussi, l’Australien Boyd Exell s’est montré le plus fort! Il a tout de même fallu le chrono pour le départager avec l’Allemand Rainer Duen, qui avait aussi totalisé 1920 pts. L’Américain Chester Weber était 3e avec 1910 pts et, du côté suisse, Werner Ulrich 8e avec 1810 pts, Jérôme Voutaz 11e avec 1720 pts et Martin Wagner 23e avec 1430 pts seulement. Le marathon, c’est samedi après-midi, à suivre sur le site et, dès 16h, un best off sur WDR. 
En dressage, pas de Suisse en lice dans le CDI4*, mais ce samedi matin, dans le GP Spécial, on suivra avec intérêt la reprise de Marcela Krinke Susmelj, bonne 11e du Grand Prix avec Smeyers Molberg (72,343%). « Mon cheval a été extra, on n’a pas fait de faute, ou alors de petites imprécisions, mais on peut encore améliorer bien des détails, évidemment ». La Suissesse devrait se qualifier pour la Kür dominicale, ouverte aux 18 meilleurs. « Si je ne me rate pas dans le Spécial, ça devrait jouer. Je ne vais pas prendre trop de risques, j’attendrai la Kür pour oser davantage », a avoué la Lucernoise. Isabell Werth a gagné avec Weihegold (83,271%), devant la No 1 mondiale Kristina Bröring Sprehe, 2e avec Desperados NRW (82,314%), qui a fait des fautes aux changements de pied aux 2 temps, tout comme le Showtime de Dorothee Schneider, 3e.

Aucun Suisse cette année en complet. Après le dressage, Bettina Hoy était 1ère avec Seigneur Medicott et 3e avec Designer, la Néo-Zélandaise Jonelle Price 2e avec Faerie Dianimo, Michael Jung 4e avec fischerTakinou et 10e avec son olympique Sam. Restait encore le saut en début de soirée et Michael Jung (fischer Takinou) partage du coup la tête avec Julia Krajewski (Samouraï du Thot), avec Sandra Auffarth 3e et Bettina Hoy 4e seulement. Cross final samedi matin.
Alban Poudret


Ce week-end

À l'étranger

En Suisse

Dans la même catégorie

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand

Le magazine a bien été ajouté à votre panier !

Continuer sur le site Voir le panier