CSI 5* de Bâle : Romain Duguet à 16 centièmes de Denis Lynch

Le Suisse tient une nouvelle championne en Twentytwo des Biches, 2e. Paul Estermann 8e avec Castlefield Eclipse.

Romain Duguet,Bâle,Paul Estermann Romain Duguet

 Les quatre premiers ont fini dans un mouchoir de poche, et dans la même foulée (78 centièmes) ce samedi soir à Bâle, mais Denis Lynch tenait peut-être encore plus à la victoire que les trois autres. Le sponsor de ce Prix du Grand Hôtel des Trois Rois n’est autre que Thomas Straumann, qui n’est pas seulement le mécène de ce CSI 5 étoiles, qu’il a voulu voir naître en 2010, mais aussi celui du cavalier irlandais depuis des lustres et contre vents et marées.
Lynch s’est donc imposé avec le puissant BWP de 16 ans déjà Abbervail vh Dingeshof, propriété du patron, et il était tout fier et soulagé, car ce « concours-maison » ne lui réussissait pas trop jusqu’ici. A l’arrivée, 16 petits centièmes d’avance seulement sur Romain Duguet, qui comme Niklaus Rutschi la veille, a bien failli offrir un succès helvétique au public.
Qu’importe, Duguet prouve qu’il tient en plus d’Otello du Soleil, victorieux du GP de Salzbourg, un(e) autre remplaçant(e) de Quorida de Treho en Twentytwo des Biches (9 ans), agile fille de Mylord Carthago. La jument a prouvé ce soir qu’elle avait toutes les qualités. Le parcours initial de l’Allemand Rothenberger était compliqué - 9 sans-faute pour 53 passages, contre 13 abandons -, mais elle s’en est jouée avec aisance. 
Et au barrage, elle a réussi à allier puissance et vitesse, en coupant court et en avalant le dernier oxer à vive allure. Quorida de Treho a droit à deux mois de repos bien mérités en prévision des JO de Rio, mais cela n’empêche pas Romain Duguet de s’illustrer !
Le Belge Jérôme Guéry, 3e, a aussi de la réserve : Grand Cru van de Rozenberg, un 10 ans par Malito de Rêves et par Heartbreaker. 
L’autre finaliste helvétique, Paul Estermann, avait lui fait le pari d’engager Castlefield Eclipse, sa jument de tête et donc de miser sur Lord Pepsi ce dimanche dans le Grand Prix (à suivre sur RTS2 dès 14h20). Il est vrai que le mois de janvier sera encore chargé pour son écurie, avec Leipzig et Zurich à venir. Une petite barre a hélas fait reculer le Lucernois au 8e rang.
Encourageante 10e place pour Daniel Etter et Kheops du Roset CH (4 pts et le meilleur chrono), le 11e rang pour Werner Muff et HH Fleur.

Encore une victoire pour Gaudiano
En lever de rideau, l’Italien Emanuele Gaudiano, un des cavaliers les plus gagneurs du circuit, avait (encore !) remporté l’épreuve de chasse en montant Cocoshinsky à brides abattues. Le soir, il était 7e avec Admara (une faute au barrage). Les écarts étaient très serrés dans la chasse aussi : Daniel Deusser, 2e avec Comtesse vt Ersenhof Z, était à 28 centièmes, Simon Delestre, 3e avec Stardust Quinhon, à 37 centièmes, John Whitaker, 4e avec Lord of Arabia, à 53 centièmes. Pius Schwizer était 6e avec Lénoard de la Ferme CH, l’indigène qui avait permis à Deborah Lazzarotto d’être sacrée championne romande 2015. Et Nadja Peter Steiner suivait au 10e rang avec Céleste. 
Le Neuchâtelois Bryan Balsiger (18 ans) a pour sa part pris la 3e place de la finale du tour « amateurs » (135 cm) avec Last Drink, que lui confient Charles et Christine Froidevaux. Le jeune talent de Corcelles avait brillé à Genève et il va pouvoir courir deux épreuves au CSI-W de Zurich. Victoire de Jason Smith (Gleen Love). Salomé Lüdi était 2e, Thomas Buholzer 4e, Grégory Roulin 5e, Jacky Studer 6e. Et Bryan Balsiger avait encore gagné la 130 cm avec Denver M. Là, Rachel Sandoz était 4e avec Gigolo III.
Alban Poudret


Ce week-end

À l'étranger

En Suisse

National & championnats de Suisse de la relève
Chalet-à-Gobet/VD

Dans la même catégorie

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand

Le magazine a bien été ajouté à votre panier !

Continuer sur le site Voir le panier