CSI 5* de Bâle: avec la majorité de l’élite européenne, mais de notables absences aussi, Scott Brash et Steve Guerdat

De grands noms du saut d’obstacles sont à Bâle. Scott Brash et Steve Guerdat, eux, ont renoncé, pour différentes raisons.

CSI Bâle, piste CSI Bâle, piste

Ce jeudi commence le 7e CSI 5 étoiles de Bâle et le plateau aura une fois de plus fière allure avec le nouveau no 2 mondial Simon Delestre (voir news), le no 5 Grégory Wathelet, la no 6 Pénélope Leprévost, le no 9 Christian Ahlmann, le no 10 Daniel Deusser, le champion d’Europe et du monde en titre Jeroen Dubbeldam, la gagnante des Grands Prix Longines 2013 et 2015 Luciana Diniz, le vainqueur 2014 Rolf Göran Bengtsson, Kevin Staut, Roger-Yves Bost ou encore l’équipe de Suisse médaillée de bronze aux Européens d’Aix-la-Chapelle. De quoi assurer du grand sport.

Parmi les 61 engagés de 18 nations, 20 Suisses, emmenés par la régionale de l’étape Janika Sprunger, Paul Estermann, Romain Duguet, nouveau no 2 Suisse, Martin Fuchs, Pius Schwizer, mais aussi Christina Liebherr, Alain Jufer et Edwin Smits pour la Suisse romande.

Les raisons d’une absence

Quelques grands noms manquent toutefois à l’appel. Le no 1 mondial Scott Brash, qui s’était d’abord annoncé sans Hello Sanctos, mais avec ses montures nos 2 et 3, a finalement renoncé au voyage. Le champion olympique Steve Guerdat (photo) ne sera pas non plus de la partie et ce pour plusieurs raisons. « En cette année olympique, ma priorité, c’est Rio et Nino se repose après sa belle victoire de Genève, il ne sautera plus de gros indoor, ni Göteborg, ni aucun autre. Corbinian va aussi être préparé progressivement en vue de la finale de la Coupe du monde à Göteborg, je l’emmènerai trois semaines en Espagne. Je ne veux pas redémarrer de grosses épreuves si vite avec mes jeunes chevaux non plus. » 

Le champion olympique ne cache pas non plus qu’il est déçu que les organisateurs aient changé de constructeur principal, remplaçant Gérard Lachat par Frank Rothenberger (« On a trois super constructeurs en Suisse, Gérard Lachat, et aussi Marc Etter et Guido Balsiger, pourquoi ne pas les mettre en avant?) et aussi qu’il regrette que le Grand Prix se déroule en trois manches (« En indoor, ça n’a pas de sens, je le leur dis depuis quatre ans »). Pour toutes ces raisons, il ira skier le coeur léger, avec son frère et des amis. 

Nous vous donnerons des infos tout au long des quatre jours sur notre site et la RTS diffusera le Grand Prix dimanche sur RTS2, de 14h20 à 15h35, puis de 16h55 à 17h35 (ou en continu sur le site internet). Suivra une émission « Au Coeur du Sport » avec Steve Guerdat, dès 17h35. Nous y reviendrons.

A. P.


Ce week-end

À l'étranger

En Suisse

Championnats romands élite et juniors – saut
Sion/VS

Coupe IENA des jeunes chevaux
Avenches/VD

Approbation des étalons, concours de juments et championnat des poulains
Haras national suisse à Avenches/VD

Dans la même catégorie

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand

Le magazine a bien été ajouté à votre panier !

Continuer sur le site Voir le panier