CSI 5* de Cannes : Pénélope Leprévost en star

 Pénélope Leprévost Pénélope Leprévost

Ce samedi 13 juin, sur la petite piste de Cannes, le tapis rouge a été déroulé pour Pénélope Leprévost (photo) et Ratina d’la Rousserie. Même si les cracks de la Normande sont blessés ou au repos, elle a réussi à s’imposer avec une jument qui débute à ce niveau. Nous avions pu la voir dans les petites épreuves à Palexpo en décembre et cette fille de Quaprice Bois Margot, âgée de 10 ans, a prouvé qu'elle avait franchi une étape supplémentaire vers le haut niveau. 

Pour arriver à s’imposer dans cette 5e étape, il aura fallu boucler les deux manches et le barrage sans pénalité. Et les chevaux ont eu tout le loisir de s’entraîner sur les combinaisons : un double et un triple en 1ère manche, trois doubles en 2e manche et encore un double au barrage.

La décision finale s’est jouée entre quatre couples au barrage et la Française s’est imposée avec près d’une seconde d’avance sur Rolf-Göran Bengtsson en selle sur Casall. Luciana Diniz, 2e l’an passé ici même, était cette fois 3e avec son adorable Fit For Fun. En tête du classement provisoire du Global, la Portugaise a encore marqué de précieux points !

Parmi les résultats en demi-teinte, relevons l’élimination de Roger-Yves Bost, qui était, une nouvelle fois, confronté au refus de son Nippon d’Elle à sauter les combinaisons. Vainqueur l’an passé à Cannes, Scott Brash écopait de 8 pts en première manche avec Hello M’Lady, pourtant victorieuse de la grosse épreuve le jeudi.

Sur les trois Suisses au départ, seule Jane Richard-Philips parvenait à se qualifier pour la 2e manche, réunissant les 18 meilleures paires. Avec Pablo de Virton, elle était pénalisée d’une faute en première manche et ne parvenait pas à faire mieux dans la deuxième, où son puissant fils d’Andiamo de 12 ans mettait encore deux barres au sol : 12 pts et le 17e rang final.

Avec huit points, Christina Liebherr était 36e au classement final avec Midship du Borda. Comme Christina Liebherr qui avait laissé L.B. Eagle Eye a repos après St-Gall, Pius Schwizer avait choisi d’emmener Armani the Gun CH pour affronter les difficultés de la Croisette, ses cracks étant restés à Oensingen. Des difficultés qui n’étaient pourtant pas au goût du cheval suisse. Pius Schwizer préférait abandonner après trois fautes à mi-parcours seulement.

Et excepté un 5e rang dans l’épreuve d’ouverture pour Jane Richard-Philips avec Pablo de Virton aucun résultat brillant à mettre au compteur des Suisses.

O.G.

 


Dans la même catégorie

Les Helvètes s'illustrent

Les Helvètes s'illustrent

5 décembre 2021    Saut

Les as du siècle : qui sont-ils ?

Les as du siècle : qui sont-ils ?

4 décembre 2021    Saut

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand

Le magazine a bien été ajouté à votre panier !

Continuer sur le site Voir le panier