Steve Guerdat et Victorio des Frotards Steve Guerdat et Victorio des Frotards victorieux en GP 5* à Grimaud: quelle série! Photo Nathalie Poudret

CSI 5* de Grimaud : Steve Guerdat et Victorio des Frotards sont inarrêtables : 4 sur 4 en 5* !

Sur les hauts de St-Tropez, le No 1 mondial a gagné son quatrième Grand Prix 5* d’affilée avec Victorio des Frotards. Et tout ça dans la fluidité et l’harmonie la plus totale : bluffant !

La saison hippique 5* a (enfin) repris et c’est comme si tout était comme avant. Steve Guerdat est bien le No 1 et Victorio des Frotards n’en finit plus de gagner… A Grimaud, le premier Grand Prix 5* organisé cet été (et il faisait 33° à l’ombre, une cuite pas possible pour les courageux spectateurs !) a été remporté par la paire qui avait dominé la période indoor d’avant confinement, Steve Guerdat et l’alezan Victorio des Frotards , victorieux de trois GP 5* à Bâle (à deux reprises) et à Bordeaux. Voilà le quatrième !

« Victorio n’avait pas sauté de GP la première semaine (avant Corcelles) et je l’ai mis dans une 145 vendredi car je le sentais un peu fatigué par la chaleur, mais la journée de repos de samedi lui a fait du bien et il était extraordinaire au parcours initial, on a fait le tour le plus harmonieux depuis nos débuts et, au barrage, je n’ai pas tout demandé, et je suis très heureux de la victoire », nous confiait Steve Guerdat (voir aussi notre vidéo sur les réseaux sociaux).

Du beau monde !

Le nouveau succès, le quatrième d’affilée en GP 5* avec la même monture, constitue apparemment un record. A l’arrivée, Steve Guerdat, dernier à s’élancer, comptait 13 centièmes d’avance sur l’élégant Français Edward Lévy (26 ans), la belle surprise du jour, 2e avec Rebeca La Silla, plus d’une seconde sur le No 6 mondial, le Suédois Fredricson, 3e avec Catch me not, 3e de la finale Coupe du monde 2019. Suivaient Niels Bruynseels (Delux van T&L), Kevin Staut (Viking de la Rousserie), Olivier Philippaerts (H&M Extra) et Daniel Deusser, rapide avec sa Killer Queen, mais fautif dès le troisième saut.

Il y avait neuf barragistes sur 49 partants (et l’élite européenne), le tour, très sélectif mais bien dosé, avec des fautes partout, ayant été bien conçu par Cédric Longis. Un malheureux dépassement de temps pour Pénélope Leprévost (1 centième !), Jérôme Guéry (2 centièmes !) ou encore la Bâloise Janika Sprunger, 12e et classée avec « King Edward (75 centièmes de trop), qui a fait preuve d’une sacrée aisance, une barre au milieu du triple pour Martin Fuchs avec Silver Shine. Le Zurichois avait, en revanche, gagné une 150 la veille avec Stalando 2 (voir notre news).

Fanny devant… Steve !

Ce matin, Steve Guerdat était aussi 5e d’une rankings C (150 cm) avec Tum Play du Jouas et 4e du Grand Prix 2* (145) avec Uranie de Belcour, double sans faute, qu’il montera la semaine prochaine en 4*, voulant mettre Victorio des Frotards au repos (Tum Play sautera le GP). 

Quant à Fanny Skalli, déjà 2e la veille d’une 140 gagnée par Julien Epaillard avec Bandit Savoie, elle était d’autant plus fière de sa 3e place dans ce GP 2* avec Jonka A qu’elle devançait ainsi d’un rang son chéri ! Le tour d’honneur botte à botte, avec Marcus Ehning (Cristy) comme vainqueur, de quoi être très heureuse ! Reportage, interviews et potins dans le prochain Cavalier Romand...
Alban Poudret


Ce week-end

À l'étranger

En Suisse

Championnats de Suisse JC/J/Ch/P & National
Le Chalet-à-Gobet/VD

Dans la même catégorie

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand

Le magazine a bien été ajouté à votre panier !

Continuer sur le site Voir le panier