CSI 5* de Lyon : Rolf-Göran Bengtsson et Casall, plus forts que tous

Si nous n’avions plus vu Casall (photo) depuis les Jeux Mondiaux en septembre en Normandie, le couple 4e à Caen a fait la loi à Lyon dans la première grosse épreuve. Imbattables et avec la classe qu’on leur connaît !

Rolf-Göran Bengtsson et Casall Rolf-Göran Bengtsson et Casall

En ce vendredi 31 octobre, le Grand Prix Longines a offert du beau spectacle à Lyon. Sur les 47 paires au départ de cette grosse épreuve, 19 sont parvenues à se qualifier pour le barrage. Et comme souvent, lorsque le nombre de barragistes est élevé, il s’est couru à une vitesse folle.

Rolf-Göran Bengtsson, 4e aux Mondiaux en Normandie, avait misé sur son fidèle Casall. Même si nous ne l’avions plus vu depuis Caen, l’étalon de 15 ans était très en forme et a répondu présent aux sollicitations de son cavalier. Celui qui avait gagné le Grand Prix dominical de ce rendez-vous lyonnais en 2011 a mis tout le monde d'accord.

Au final, c'est leur chrono de 41.94 qui a été suffisant pour insrire leur nom au palmarès. Un chrono qui allait être abaissé par deux autres cavaliers : Patrice Delaveau sur Carinjo et Pius Schwizer avec le jeune (8ans) et très puissant Baros. Pourtant, aucun de ces deux ténors ne purent éviter une faute.

L’Irlandais Billy Twomey prenait le 2e rang avec Diaghilev et  le Français Simon Delestre le 3e avec son petit Ryan des Hayettes, pour le plus grand plaisir du public français venu en nombre. 

Sur les cinq Suisses au départ, Romain Duguet se qualifiait aussi pour le barrage avec Quorida de Treho. S’élançant en dernière position, il ne put éviter deux fautes, en voulant jouer le jeu et un 16e rang final.

Marie Etter aurait pu rejoindre ses deux compatriotes au barrage, mais son bon Admirable mettait l’ultime obstacle du parcours initial au sol, au terme d’un parcours fin qui mettait encore une fois en lumière leur très belle entente.

Deux fautes pour Jane Richard Philips, qui peinait à contrôler Dieudonné de Guldenboom. 13 points pour Steve Guerdat et Concetto Son, qui semblait impressionné par l’environnement.

Les épreuves du 5* ont débuté ce vendredi et la première épreuve a été enlevée par le jeune Belge Constant Van Paesschen sur Understone. Marie Etter prenait une bonne 4e place avec Chase Manhatten et Jane Richard-Philips la 5e avec Pablo de Virton. Steve Guerdat était sans faute avec Nasa, tout comme Pius Schwizer avec Clever PKZ, la monture de son amie Florence Seydoux.

Dans le 2*, Aurélie Rytz a pris deux fois le 10e rang avec Azura Z dans des épreuves de nieau 135-140cm.

Oriane Grandjean


Ce week-end

À l'étranger

En Suisse

Dans la même catégorie

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand

Le magazine a bien été ajouté à votre panier !

Continuer sur le site Voir le panier