CSI-W de Göteborg : l'ultime étape Coupe du monde remportée par Nicola Philippaerts. Schwizer 8e.

Nicola Philippaerts Nicola Philippaerts

Ce dimanche 2 mars, Göteborg était la 10e et dernière étape du circuit Coupe du monde. Elle sonnait le glas pour décrocher les derniers précieux points pour la finale de Lyon. A ce petit jeu, il y a eu des gagnants et des perdants. Dans le premier groupe, il y a tout d’abord celui qui a remporté l’étape, le jeune Nicola Philippaerts. Une première victoire en Coupe du monde pour le cavalier de 20 ans sous les yeux de son père Ludo, ravi. Avec 18 points au compteur avant Göteborg, il remonte au 14e rang.

Dans ce barrage, en selle sur Donatella-N, il n’a été inquiété que par Marcus Ehning et Plot Blue, qui devaient s’avouer vaincus devant la fougue du Belge pour 2 centièmes. L’Allemand garde toutefois la tête du circuit avec un total de 81 points, alors qu’il en faut la moitié pour s’assurer une place du 18 au 21 avril prochain à Lyon.

Au troisième rang, Maïkel van der Vleuten signait à nouveau une belle performance avec Sapphire B. Si lui aussi avait déjà son ticket lyonnais en poche, il n’en était pas de même pour la star de  l’étape, Malin Baryard-Johnsson, qui ne comptabilisait que 15 points et qui pointe désormais au 21e rang grâce au 4e rang acquis devant son public. Même si seuls les 18 premiers sont qualifiés, des défections peuvent laisser des espoirs à la charmante Suédoise. Des espoirs permis aussi à Michael Whitaker, 19e, Hans-Dieter Dreher, le plus rapide des 4 points à Göteborg et 20e au classement. Quant à Simon Delestre, 19e avant cette étape, il se voit reculer à la 22e position après avoir fauté sur l’ultime obstacle. Rageant !

Dans le camps des déçus, on retrouve Katharina Offel, pénalisée d’une faute avec Lacontino, mais surtout Ludger Beerbaum, qui préférait se retirer après avoir été contraint de faire une volte à cause d’un étrier perdu…Rare de la part de Ludger !

Même si les yeux étaient rivés sur les dernières paires pouvant se qualifier pour la finale de la Coupe du monde Longines, cette ultime étape a permis de découvrir des couples moins aguerris à ce niveau, comme la Genevoise Frédérique Fabre-Delbos, qui courait sa première étape et qui terminait le parcours avec un score honorable de huit points. Son Nirvana Basters ne semble pas impressionné par la hauteur et malgré la petite piste de Göteborg, il a répondu présent. Il faudra compter sur cette paire dans les épreuves par équipe cette saison. Le couple avait déjà brillé à Göteborg les jours précédents (lire news précédente).

Le second Suisse présent en Suède, Pius Schwizer, présentait une nouvelle recrue à ce niveau. Dans ses écuries depuis peu de temps, Quidam du Vivier a épaté en signant un parcours sans-faute à l’initial. Une faute au barrage reléguait le couple au 8e rang. Rappelons que Schwizer et Guerdat avaient déjà assuré leur place en finale. 

Le Belge victorieux avait déjà remporté l’épreuve du matin, dans laquelle Frédérique Fabre Delbos prenait le 12 rang avec Quartz du Landay.

O.K. 


Dans la même catégorie

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand