CSI-W de Londres: Bertram Allen privé de la victoire du GP. Michael Whitaker un peu gêné de sa victoire.

Le jeune Irlandais a surclassé le lot, mais il a été déclassé pour des traces de sang sur le flanc droit de Quiet Easy.

Bertram Allen,Michael Whitaker,Londres,Olympia,sang flanc,Quiet Easy Bertram Allen

Ce lundi soir, le Grand Prix de l’Olympia de Londres a fini en queue de poisson. Bertram Allen avait fait une démonstration au barrage, gagnant avec plus d’une seconde et demie d’avance sur Michael Whitaker, mais il a été déclassé. Les stewards ont vu des traces de sang sur le flanc droit de son Oldenbourgeois Quiet Easy et le jury l’a privé de la victoire, comme le prévoit le règlement, mais après une petite demi-heure de discussions durant laquelle les organisateurs ont fait défiler leurs attractions pour retarder la remise des prix. 

Discussions et précédents

Une représentante du cavalier, Mhairi Alexander, et la propriétaire du cheval, Madame Phillips, ont déposé un appel, qui a été rejeté. Le jury d’appel a écouté le steward FEI, le jury et la représentante du cavalier. « Si ça c’est une décision fair, comment pourra-t-on à l’avenir concourir avec un alezan ou un cheval tondu court? », peut-on lire sur sa page facebook où il publie une photo et manie l’ironie: « Rassurant de voir que Quiet Easy est toujours vivant après avoir perdu 0,0000000001 ml de sang et 0,01 mm de peau ce soir ».

Le même incident avait eu lieu l’an passé à Londres déjà, mais en extérieur, lors du Global, à l’encontre de Hansi Dreher (Embassy II) ou encore entre les deux manches de la finale individuelle des Européens d’Aix-la-Chapelle 2015 (disqualification de Cornet d’Amour). Cela arrive donc à toutes les robes, même si les gris semblent désavantagés…

Des lauréats contrariés

Sur le coup, Bertram Allen semblait groggy et Michael Whitaker assez gêné et contrarié d’entrer en vainqueur dans l’arène, la couverture rouge du vainqueur sur son bon Viking. Du coup, le Britannique - qui a ensuite remis son flot de vainqueur au jeune Irlandais - a gagné pour la seconde fois depuis 1992, devant trois Allemands, Ludger Beerbaum, 2e avec Chiara (qui a interrompu sa série de 4 pts par un beau double sans-faute, mais soulignait qu’il avait dû « mettre des lunettes pour voir la trace de sang »), Marcus Ehning, 3e sur son bondissant et élastique Gin Chin vh Lindenhof, et Hansi Dreher, 4e avec Colore. 

Suivaient Simon Delestre, 5e avec Chesall, Robert Whitaker, 6e avec Catwalk (son père a eu nettement moins de réussite au barrage avec Argento), Daniel Deusser, 7e avec Toulago (l’ex-cheval de Schwizer), et Pius Schwizer justement, 8e avec PSG Future malgré une barre sur l’avant-dernier du barrage (sinon il était 5e), complétaient la liste des classés. Une réhabilitation pour le Suisse et PSG Future, pénalisés de 16 pts la veille dans l’épreuve Coupe du monde.

Pius Schwizer a aussi remporté une maniabilité avec Leonard de la Ferme CH, déjà 2e du Masters, et Steve Guerdat s’est classé 2e d’une grosse avec barrage sur la jeune Bianca, derrière John Whitaker et Ornelaia, et 6e avec Albführen’s Happiness (deux barres lundi soir). Dès samedi, ce petit monde se retrouvera à Malines!

A. P.


Ce week-end

À l'étranger

En Suisse

Championnats vaudois – saut
Avenches/IENA

Championnats de Suisse – dressage
Roggwil/BE

Dans la même catégorie

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand

Le magazine a bien été ajouté à votre panier !

Continuer sur le site Voir le panier