CSI***** de Bâle: Romain Duguet à 26 centièmes de Deusser et du bonheur

Il s'en est fallu d'un rien que le cavalier de Gümlingen s'offre son plus grand succès. Martin Fuchs 2e de la Progressive aussi.

Romain Duguet, Quorida de Treho, Daniel Deusser, CSI Bâle, Basel Romain Duguet, ici à Lyon avec Quorida de Treho

Il a eu droit au podium - il y en avait en effet un hier soir à Bâle pour le Prix LGT -, à la 2e place et à une belle enveloppe de 15'000 fr., mais il n'était pas totalement heureux: Romain Duguet est passé tout près de sa plus belle victoire, hier soir à Bâle, devant 4'000 spectateurs. 3e du GP de Vejer, 5e des Masters de Lyon l'automne passé, victorieux de la Coupe des Nations de Lummen 2014 (double sans-faute), toujours avec cette même Quorida de Treho, il lui manque toujours une victoire dans une grosse épreuve 5 étoiles. 

On pensait que c'était son soir - il avait bien touché le dernier de l'initial, sans que cette fois il ne tombe, et rebelotte au barrage - et on espérait vraiment pour lui que ce serait son heure, car il mériterait une grande victoire. Et il a osé prendre des risques, surtout sur la fin du barrage, sachant sa jument en grande forme et souvent excellente ici (9e du GP Longines l'an dernier). Et on y a vraiment cru, jusqu'à ce que Daniel Deusser n'abaisse son chrono de 26 malheureux centièmes avec Espyrante, au terme d'un tour de métronome, harmonieux et précis.

Du beau monde au barrage et... très loin aussi

Romain Duguet se contente donc pour l'heure de la 2e place, une belle 2e place acquise face à 54 concurrents parmi les meilleurs. Le cavalier de Gümlingen/BE a devancé rien moins que le fin Brésilien Marlon Modolo Zanotelli, 3e avec Malou et toujours aussi compétitif après avoir vendu son crack Clouwni, le Belge Olivier Philippaerts, 4e avec Armstrong vd Kapel, et l'Irlandaise Jessica Kürten, qui cessera la compétition dans un mois (vraiment?), 5e avec Arezzo VDL. Martin Fuchs

Une petite barre à l'initial pour Janika Sprunger (Aris CMS),  Steve Guerdat (Concetto Son), Pius Schwizer (Armani the Gun CH), deux fautes pour Paul Estermann (Eclipse), Alain Jufer (Wiveau M), Niklaus Rutschi (Si Gracieuse Ardente), Werner Muff (Pollendr) et Edwin Smits (Copain du Perchet CH), davantage pour les autres Suisses... et pour le No 1 mondial Scott Brash avec Hello Sanctos (12 pts).

L'autre barragiste suisse, Martin Fuchs, 10e ce soir avec PSG Future (une barre en voulant tournant sur un vertical et une fin de barrage tranquille), s'était classé 2e de la Progressive avec l'ex-crack de Schwizer Picsou du Chêne, derrière l'Italien Emmanuele Gaudiano, toujours aussi acrobatique avec Admara.

Lory Grüter en évidence

On signalera aussi la victoire de Lory Grüter, la jeune espoir de Sonceboz-Sombeval, dans une épreuve pour amateurs (120 cm) avec le 7 ans des Geiser Amiral du Zodique Z. Jacky Studer était alors 5e avec Galant HCW CH, le chal du président du CSI Willy Bürgin, Fanny Blein 6e avec Toulon Sauvage et Florence Seydoux 6e de la série sur 130 cm avec le bon viel Ulysse (18 ans) et Eugénie Dunant 9e. 

Alban Poudret


Dans la même catégorie

Les tournées se poursuivent

Les tournées se poursuivent

17 février 2021    Saut

Martin Fuchs 2e du GP 5* de Wellington

Martin Fuchs 2e du GP 5* de Wellington

14 février 2021    Saut

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand

Le magazine a bien été ajouté à votre panier !

Continuer sur le site Voir le panier