CSIO de La Baule: Eric Lamaze remporte le Grand Prix devant Kebir Ouaddar

Le Canadien triomphe avec Powerplay, l'ex-crack de Pius Schwizer. Paul Estermann 9e avec Eclipse. De bons classements auparavant pour Steve Guerdat et Nadja Peter Steiner.

Eric Lamaze et Powerplay Eric Lamaze et Powerplay

Du soleil, un monde fou, un bon gros parcours initial, très classique, sur la belle herbe de La Baule, le Grand Prix de France Longines a offert du beau sport, du vrai, ce dimanche 18 mai. Et un barrage de folie, une course folle, dont sont sortis vainqueurs le charismatique Canadien Eric Lamaze et son agile petit holsteiner de 10 ans Powerplay, acheté voici onze mois à Pius Schwizer (qui le montait ici l'an passé).
Lamaze avait déjà triomphé dans ce Grand Prix en 2011, avec le regretté Hickstead ("Mais c'est mon premier succès en Grand Prix 5 étoiles depuis Calgary, en septembre 2011, ça datait un peu!"), et Patrice Delaveau, le héros de l'édition 2013 avec Orient Express HDC, a cru un moment réussir le doublé, en selle sur Carinjo HDC (Orient sautera lui dans quatre jours à Rome). Le Normand se classe finalement 3e, juste devant Pénélope Leprévost, 4e avec sa Dame Blanche (déjà double sans faute vendredi), le tout jeune Belge Jos Verlooy, 5e, et Kevin Staut, qui s'est sacrément bien racheté après un début de concours laborieux avec Rêveur de Hurtebise (refus jeudi, 8 pts le lendemain).
Quant à la 2e place, elle revient à l'incroyable Marocain Abdelkebir Ouaddar, à nouveau épatant avec l'étalon Selle Français Quickly de Kreisker, propriété du Roi Mohammed VI du Maroc. Tout à sa joie, le chouchou du public a enlevé sa bombe lors du tour d'honneur. Et le vainqueur aussi (voir photo), comme Maïkel van der Vleuten à Madrid: inapplicable le nouveau règlement de la FEI! Vous aurez droit à une interview de Kebir, la super star du public ici, dans "Le Cavalier Romand" qui sort dans dix jours. 

Paul Estermann déçu, Ben Maher défait
Seul Suisse qualifié pour le barrage (9 cavaliers) au terme d'un tour très fluide et harmonieux avec Castlefield Eclipse, Paul Estermann partait le dernier et il n'avait rien à perdre, tous les autres ayant bouclé un nouveau sans faute. Il coupa donc fort sur le 3e, un oxer sur bidet, et la bonne jument des Fasana le renversa. Le Lucernois, assuré de la 9e place, n'avait plus qu'à abandonner. Ce barrage fut palpitant à suivre, mais il manquait peut-être un obstacle délicat ou une option, car cela se courra comme un steeple chase et sans un cheval ultra-rapide, pas de salut! Le public, lui, était comblé!
Seul bémol pour ce fantastique public baulois et pour tous, l'accident survenu à Urico, le crack que Mario Deslauriers montait à la finale 2010 de Genève et que Jane Clarke confie à Ben Maher. Urico se retrouva sur trois pieds à la sortie du double. Claquage ou fracture d'une phalange? Les deux versions circulaient dans les coulisses… Le reverra-t-on sauter? Quant à All Star, le crack de Denis Lynch, il a eu de violentes coliques samedi et l'Irlandais montait Abbervail (4 pts). 
Une faute dans le double (9b) pour Jane Richard Philips sur Dieudonné de Guldenboom, une aussi, mais dans le triple, pour Nadja Peter-Steiner et Capuera II. Deux barres pour Pius Schwizer et Toulago, sur deux oxers, et pour Steve Guerdat sur Concetto Son, sur les nos 10 et 12b. Steve Guerdat avait donc décidé de poursuivre l'aventure avec Concetto Son, qui aura beaucoup vu et appris ce week-end et qui a, à l'évidence, un vrai potentiel.

D'autres classements pour les Suisses
Steve Guerdat a fait de très bonnes choses avec sa grise Nasa, mais sans l'engager dans les deux majeures. La jument était déjà sans-faute et 12e de la grosse jeudi, et elle a failli remporter la grosse épreuve du samedi, qualificative pour le Grand Prix. Elle signa le barrage le plus rapide, mais avec une barre, elle était cette fois classée 5e. La victoire était pour un autre gris, l'étalon Mylord Carthago HN (que les Haras entendent vendre…), monté avec brio par Pénélope Leprévost. Les bains de pied sur la plage de La Baule et dans la mer avaient dû faire du bien à Carthago!
Marie Hécart était 2e avec Myself de Brève: bon week-end ici pour la famille Hécart, après la victoire du paternel dans le Derby! Nadja Peter-Steiner était aussi du barrage avec Capuera II et elle se classait 10e, avec une faute et un chrono prudent. De quoi la qualifier pour le GP!
Nadja Peter-Steiner, on allait aussi la retrouver au barrage de l'épreuve de dimanche matin, comptant également pour les Longines Rankings. Et elle prenait cette fois-ci une belle 6e place avec Céleste. Jane Richard-Philips était 9e avec Quister de Guldenboom, sans faute aussi jusqu'au bout. Victoire de Roger-Yves Bost (Vivaldo Castle Forbes), devant trois autres Frenchies, Olivier Guillon, Kevin Staut et Marie Hécart.
Coup de chapeau à La Baule - et à la plupart des internationaux français - qui mettent à l'honneur des épreuves Para-équestres de saut. Victoires pour Frédéric Loué, Sandra Escudé, Valérie-Anne Nicolas, Constance Coubris et Ophélie de Favitski. Non-voyante, Laetitia Bernard, l'amie du CHI de Genève où elle s'est déjà produite, était 3e cette fois-ci.
Et pour les stars, dès jeudi, c'est Rome qui commence… cadence de combat!
Alban Poudret

Eric Lamaze et Powerplay Eric Lamaze et Powerplay


Dans la même catégorie

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand