CSIO de La Baule : Pedro Junqueira Muylaert, vous connaissez ? Il remporte le Grand Prix !

Le jeune et fin Brésilien triomphe avec brio. Steve Guerdat 11e et classé, Nadja Peter Steiner 15e, Christina Liebherr 16e.

Pedro Junqueira Muylaert félicité par son compatriote Pedro Veniss ©Leperon Pedro Junqueira Muylaert félicité par son compatriote Pedro Veniss ©Leperon

Quelle surprise et quelle belle surprise que la victoire du Brésilien Pedro Junqueira Muylaert et son Prince Royal Z dans le Grand Prix de France Longines ! No 406 mondial et totalement inconnu en Europe (même s’il avait disputé la finale Coupe du monde 2012 à Bois-le-Duc, se classant 31e), ce fin cavalier de 30 ans a battu à la surprise générale le Normand Patrice Delaveau, victorieux ici en 2013 avec Orient Express et 2e là avec Aquila HDC, Maïkel van der Vleuten, 3e, Henrik von Eckermann, 4e avec le revenant Cantinero, et Simon Delestre, 5e avec Qlassic Bois Margot.

Basé en Europe depuis quelques semaines après avoir passé l’hiver à Wellington, ce « frère de cœur » de Pedro Veniss, le héros des Grands Prix de Genève et de Versailles (dimanche passé !), qui bénéficie aussi des conseils de Rodrigo Pessoa était abasourdi, aux anges, et sa joie communicative a séduit le public. Son Prince Royal Z, un étalon de 10 ans, avait sauté aux JO de Rio pour l’Uruguay avant d’être acquis par les mécènes du Brésilien. Prochain rendez-vous : St-Gall, où le Brésil alignera une équipe.

Le tracé de Frédéric Cottier était subtil et il n’y a eu que huit sans-faute sur cinquante parcours. Trois Suisses ont manqué le final de peu. Une petite faute pour Steve Guerdat et sa jeune Ulysse des Forêts (9 ans), mais le meilleur chrono et le 11e rang. Une barre aussi, mais un chrono trop lent pour un classement pour Nadja Peter Steiner sur Saura de Fondcombe et Christina Liebherr sur LB Eagle Eye. Ces deux couples ont justifié leur élection t peuvent même rêver d'une petite place aux Européens, sait-on jamais. Moins de réussite cette fois pour Paul Estermann et Lord Pepsi (8 pts), pourtant impeccables dans la Coupe des Nations.

Pendant ce temps-là, à Windsor, Kent Farrington a remporté le Grand Prix Rolex avec Sherkan d’Amaury. Lorenzo de Luca (encore !) 2e avec Halifax, Scott Brash 3e avec Ursula.

Alban Poudret

 


Ce week-end

À l'étranger

En Suisse

Championnats vaudois – saut
Avenches/IENA

Championnats de Suisse – dressage
Roggwil/BE

Dans la même catégorie

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand

Le magazine a bien été ajouté à votre panier !

Continuer sur le site Voir le panier