CSIO de La Baule: les Français triomphent à trois, les Suisses honnêtes 4es

Malgré une spectaculaire chute de Roger-Yves Bost, forfait par la suite, les mousquetaires de Philippe Guerdat ont gagné chez eux. Les Suisses inégaux, mais dans la bonne moitié

La Baule,Coupe des Nations, Du grand sport, du vrai sport, à La Baule

Après un galop d’essai sans points voici quinze jours à Lummen, la Suisse attaquait ce vendredi à La Baule le circuit des Coupes des Nations 2017. Sous le soleil (parfois caché) et devant des tribunes combles (un vendredi, c’est magnifique, vive l’entrée libre!). Frédéric Cottier proposait un bon parcours, assez subtile, avec des couleurs pastels ou délicates et un chrono assez court, et l’épreuve avait valeur de premier test « grandeur nature » - sur un beau terrain en herbe, c’est logique! -, à trois semaines du CSIO de St-Gall et à trois mois des Européens de Göteborg.
La Suisse n’a jamais vraiment lutté pour la victoire, même si elle n’accusait qu’un retard de 5 pts sur la Suède après la première manche. Elle pointait alors au quatrième rang et allait garder cette position jusqu’au bout. L’Irlande, désormais entraînée par un certain Rodrigo Pessoa, a pris la troisième place, avec un barre de moins.

Un beau duel final
Pour les deux premières places, en revanche, l’écart était trop grand. France et Suède totalisaient 8 pts à l’issue des deux tours, contre 14 à l’Irlande, 18 à la Suisse, 19 à la Belgique, 22 à l’Espagne, qui est bien remontée, 29 à l’Allemagne, modeste 7e avec Jane Friederike Meyer et Marcus Ehning, mais sans certains ténors trop accaparés par le Global Tour, et 31 pts pour la Hollande, qui alignait tout de même trois chevaux concernés, voire prévus pour les Européens (Arera, Zidane et Capetown). Pour certains, l’après JO, n’est pas évident!
L’épreuve, déjà intense et passionnante à suivre, s’est conclue par un barrage. Malgré la grosse chute de Roger-Yves Bost et Cingria du Coty, qui a volé une foulée dans le triple et avait déjà fait un peu ça à Zurich, fin janvier, et leur forfait, logique, en seconde manche, les Français de Philippe Guerdat (remis d’une très méchante grippe et émotif) ont réussi à faire jeu égal avec les Suédois. Pénélope Leprévost et Kevin Staut ont sorti un double sans-faute chacun (il y en a eu cinq) et Cédric Angot (4 + 4) a réussi son test. 
Kevin Staut a ensuite parachevé l’œuvre en gagnant son duel final face au vice-champion olympique Peder Fredricson. Un sans-faute rapide pour Staut et Rêveur de Hurtebise (un ex-crack de Malin Baryard et de la Suède!), deux barres et un trois secondes de plus pour le Suédois, là, il n’y avait plus photo!

Après La Baule, ce sera Bourg-en-Bresse!
« Je suis satisfait de mon équipe, très soudée, on distance des équipes comme l’Allemagne ou la Hollande. Paul (Estermann) a réussi un sans-faute et chacun des quatre cavaliers a compté au moins une fois. », résumait le chef d’équipe, Andy Kistler, toujours positif. Avec un Lord Pepsi assez chaud (il ne voulait pas approcher du no 1 en entrant…), mais très puissant, Paul Estermann a donc réussi deux manches sans pénalité. A un centième du temps accordé (80,99 sec.) en seconde manche ! Christina Liebherr (1 + 9) a été piégée par les deux bidets (antérieurs les deux fois), mais son puissant LB Eagle Eye est très à l’aise sur cette immense piste.
Romain Duguet (4 + 13) était un peu déçu. Twentytwo des Biches n’avait pas le même pep que lors de sa fabuleuse 2e place à la finale Coupe du monde à Omaha. « Elle manque un peu de condition, c’est comme si elle avait baissé les bras après sa faute dans le double». Romain Duguet n’est pas qualifié pour le Grand Prix, dimanche, et il a donc décidé de monter sa jument de tête (Quorida de Treho ne reviendra que pour le CHI de Genève, on l’a appris lundi, voir news), le week-end prochain à Bourg-en-Bresse. 
Steve Guerdat ira aussi à Bourg-en-Bresse plutôt qu’à Madrid, mais il courra le Derby demain avec Dioleen (3e du Derby de Lummen) et peut-être le Grand Prix dimanche. Le Jurassien (13 + 4) avait dû renoncer à seller Bianca, qui souffre d’une petite infection (elle a un peu de température), et il testait donc Ulysse des Forêts, 1ère du GP de Busto Arsizio dimanche dernier et lancée dans le grand bain plus vite que prévu. La jument n’appréciait apparemment pas trop le double no 3 aux couleurs unies vertes, mais elle a fini très bien. C’est le principal, la route est encore longue!
Alban Poudret


Ce week-end

À l'étranger

En Suisse

Championnats romands élite et juniors – saut
Sion/VS

Coupe IENA des jeunes chevaux
Avenches/VD

Approbation des étalons, concours de juments et championnat des poulains
Haras national suisse à Avenches/VD

Dans la même catégorie

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand

Le magazine a bien été ajouté à votre panier !

Continuer sur le site Voir le panier