CSIO de La Baule: les Hollandais encore victorieux ici, les Suisses bons 4es ex aequo avec les Allemands

En tête, à égalité avec trois autres équipes, à l’issue de la première manche, la Suisse a fini au milieu du tableau, mais sans démériter du tout (chacun a sorti un sans-faute) et plusieurs chevaux se sont aguerris en vue de Rio. Et on en verra d’autres dimanche!

Les Hollandais se sont imposés lors de la Coupe des nations de la Baule Les Hollandais se sont imposés lors de la Coupe des nations de la Baule

Il y a toujours deux façons de voir les choses et ce jeudi encore dans la première grosse Coupe des Nations de l’année, à La Baule. Le verre (ou la coupe de champagne…) est à moitié vide si l’on considère que la Suisse a reculé de la 1ère à la 4e place après la seconde manche, à cause de petites fautes évitables. Mais le verre est à moitié plein si l’on souligne que la Suisse, qui se passait de plusieurs chevaux prévus pour Rio (Nino et Quorida, notamment), a tenu la dragée haute aux meilleures équipes.

Cette Coupe des Nations, dans laquelle la Suisse ne jouait pas de points en vue de la qualification pour la finale Furusiyya de Barcelone, a en tout cas permis de tester plusieurs couples et d’aguerrir des chevaux en vue des JO. Lord Pepsi (12 + 0) a regardé très fort la rivière - et le petit lac qui le jouxte - et sèchement refusé l’obstacle au premier tour, mais Paul Estermann a su lui redonner confiance et boucler un tour sans bavure au deuxième passage. Chapeau!

Deux Suisses proches du blanchissage!

Steve Guerdat et Corbinian (0 + 4) ont été à deux doigts de signer un double sans-faute. Seule la trentième et dernière barre sautée, effleurée, est tombée. Rageant, mais le champion olympique prouve une fois de plus qu’il sera incontournable - et très compétitif - à Rio, que ce soit avec Nino ou Corbinian. Et Bianca devrait en principe sauter dimanche dans le Grand Prix. 

Janika Sprunger est aussi passée tout près de la perfection avec Bonne Chance (0 + 4), qu’elle aurait pu soutenir un peu plus dans le triple. Elle pense monter Aris dimanche. Martin Fuchs a commis deux fautes avec le talentueux Clooney (0 + 8) dont la bouche est très délicate: une faute à cause d’un virage compliqué avant le no 4 et d’un rythme moins parfait avant le double, abordé de trop près. « Le cheval n’a sauté qu’une fois à l’extérieur, à Uster, il a besoin de compétition, il sera bientôt au top », disait Grégoire Oberson, co-propriétaire du cheval. 

Les Hollandais ont de la réserve

En tête après la première manche, avec la Hollande, les USA et la Grande-Bretagne, la Suisse a finalement reculé à la 4e place, à égalité avec la Grande Allemagne de Meredith Michaels Beerbaum, Ludger Beerbaum, Daniel Deusser et Christian Ahlmann: pas si mal!  La Grande-Bretagne, qui visait encore la 2e place avec Michael Whitaker, a tout perdu sur les deux derniers obstacles: 6e! La Belgique et le Brésil ont fini beaucoup plus loin, mais Stephan de Freitas Barcha, l’élève de Nelson Pessoa, s’est rapproché des JO en sortant un double sans-faute.

La France, 3e, a pu remonter in extremis sur le podium. Les Bataves (photo) s’imposent ici pour la troisième fois en quatre éditions, après 2013 et 2015, et avec ses nos 4, 5, 6 et 7 (Vrieling, Greve, van Asten et van der Schans) plutôt que 1 et 2… Les places seront chères dans leur équipe olympique aussi! « Bravo aux Hollandais! On essayera de prendre notre revanche à Rotterdam », a dit le chef de l’équipe de France, Philippe Guerdat, aux vainqueurs.

Alban Poudret


Ce week-end

À l'étranger

En Suisse

Championnats romands R et poneys – saut
Tavannes/BE

Championnats de Suisse juniors – complet
Berne/BE

Dans la même catégorie

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand

Le magazine a bien été ajouté à votre panier !

Continuer sur le site Voir le panier