CSIO de Linz: la Suisse et l’Italie, dûment invitées et présentes, privées de la Coupe des Nations

« C’est scandaleux, nous demanderons des dédommagements », déclare le chef de l’équipe de Suisse Andy Kistler, outré!

Andy Kistler Andy Kistler

Andy Kistler est d’un naturel poli, aimable et enjoué, mais ce jeudi à Linz, première journée du CSIO d’Autriche, la Coupe (pas celle des Nations!) a débordé. « C’est scandaleux, nous sommes venus ici avec la certitude de pouvoir monter la Coupe des Nations et voilà que nous devrons y assister en spectateurs! Les organisateurs ne pouvaient inviter que 13 nations, il y a plusieurs équipes à 3, mais ils veulent monter et les pays de la Division I européenne doivent passer après les équipes de Division II (la ligue de Linz). L’Allemagne va pouvoir sauter, mais la Suisse est réserviste 1 seulement et l’Italie ne sautera pas non plus! On n’aurait pas dû nous inviter et nous accepter si c’est comme ça!». A moins d’un désistement-miracle, les Suisses resteront dans les tribunes vendredi après-midi…
« C’est un coup dur pour Martin Fuchs, Claudia Gisler, Frédérique Fabre-Delbos et Fabio Crotta, qui devaient monter la Coupe des Nations. Martin voulait tester un cheval et Claudia espérait briller et obtenir ainsi son billet pour une Coupe des Nations 5 étoiles, elle a un cheval (Cordel) pour ça. Cela change ses plans, nos plans et les Suisses auront aussi plus de peine à se qualifier pour le Grand Prix de dimanche. Sans faire la Coupe, c’est beaucoup plus dur», souligne Andy Kistler.

Un petit compromis. Et de la poisse!
La FEI a fait un petit compromis en acceptant que Suisses et Italiens puissent disputer les autres épreuves, « grâce à l’intervention de John Roche, le responsable du saut », mais pour la qualification en vue du Grand Prix, ce sera dur. Ce d’autant que Martin Fuchs a fait la faute sur l’ultime obstacle de la qualificative (150 cm), ce jeudi en fin de journée, avec son prometteur Uzo, 23e. Avec le meilleur chrono de l'épreuve, gagnée par l'inépuisable Hugo Simon (72 ans)! Claudia Gisler n'était que 42e avec 4 pts, les autres étant encore plus loin au classement…
« Les cinq Suisses (Theo Muff, 7e sur 140 cm aujourd’hui avec Quater de la Fage, était le réserviste pour la Coupe) s’étaient préparés pour ce CSIO, ils ont dépensé de l’argent pour ça et fait des kilomètres », ajoute Andy Kistler, qui estime aussi « à plus de 10’000 fr. les frais engagés par la Fédération suisse (FSSE). Nous allons écrire une lettre de réclamation dès lundi pour exiger le remboursement de nos frais. » L’organisateur, qui a fait preuve de légèreté, est évidemment le premier visé, mais les engagements passent aussi par le FEI entry system, qui aurait dû voir le bug. « C’est incroyable, scandaleux, ce CSIO restera dans l’histoire pour la Suisse, mais comme un mauvais souvenir », ajoute Andy Kistler, très remonté. 

Alban Poudret

 


Ce week-end

À l'étranger

En Suisse

Championnats romands élite et juniors – saut
Sion/VS

Coupe IENA des jeunes chevaux
Avenches/VD

Approbation des étalons, concours de juments et championnat des poulains
Haras national suisse à Avenches/VD

Dans la même catégorie

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand

Le magazine a bien été ajouté à votre panier !

Continuer sur le site Voir le panier