CSIO de Saint-Gall : La Grande-Bretagne gagne comme l'an passé, la Suisse 4e

Steve Guerdat et Nino des Buissonnets Steve Guerdat et Nino des Buissonnets

Ce vendredi 30 mai, le CSIO de Saint-Gall accueillait  la 4e étape de la Furusiyya Coupe des Nations et cinq équipes devaient y marquer des points pour la finale de Barcelone : la Suisse, la Suède, la Belgique, l’Espagne et l’Ukraine.

La Suisse, qui présentait pourtant une équipe forte avec Pius Schwizer (Toulago), Paul Estermann (Castlefield Eclipse), Jane Richard Philips (Pablo de Virton) et Steve Guerdat, n’ a pas pu faire mieux que 4e. Même si le champion olympique Steve Guerdat avait misé sur son phénoménal Nino des Buissonnets (1 pt en première manche pour 11 centièmes seulement de dépassement du temps et une faute en seconde manche), cela n’a pas suffi.

La Suisse finit avec 14 points. Pius Schwizer signait la meilleure performance helvétique avec une faute lors de son premier passage avant de finir en beauté en signant un tour parfait. Jane Richard Philips rattrapait ses deux fautes de la première manche et signait aussi un parcours exempt de pénalité lors du deuxième tour. Paul Estermann et Castelfield Eclipse faisaient 5 et 8 points. La Suisse prend toutefois la 2e place au classement général des Coupes des Nations avec 220 points. La France mène toujours, mais ce classement est très provisioire puisque certaines nations ont pris part à trois étapes alors que d'autres à une seule seulement. Et la victoire des Brits ici ne leur amène aucun point, comme celle des Belges à Rome, chacun devant choisir quatre étapes en début de saison!

Après la première manche, La Grande-Bretagne menait le bal avec seulement 1pt et ils ont gardé leur avance. Ils ont bouclé les deux manches avec 3 points seulement et une équipe de « jeunes » : Daniel Neilson (Varo M), Spencer Roe (Wonder Why), Robert Whitaker (Catwalk IV) et Guy Williams (Zaire). Le premier a 23 ans, le second monte encore chez les jeunes cavaliers. La Grande-Bretagne conserve son titre acquis l’an passé à St-Gall, mais ne marquera donc pas de points pour la finale. Même pas un mini bonus...

Même si le parcours ne semblait pas, à première vue, très sélectif, seules deux paires signaient un double sans-faute : Sergio Alvarez Moya avec Zipper pour l’Espagne et Peder Fredricson sur H&M Sibon pour la Suède. L’Espagne signait là une magnifique performance en prenant le 2e rang avec 4 points. La Suède était 3e.

L’Ukraine pointait au 5e rang, la Belgique au 6e – qui gagnait pourtant à Rome où cela ne comptait pas pour eux vendredi passé – la France 7e et la Hollande 8e.

Les Suisses gagnent deux épreuves

Dans la 150 au barème A qui précédait le Prix des Nations, Pius Schwizer avait facilement gagné avec plus de quatre secondes d’avance. Il avait sellé Chika’s Way et devançait Robert Whitaker (USA Today) et Eiken Sato (Soory de l’Hallali). Fabio Crotta était 5e sur Corbinian. Tir groupé des Suisses puisqu’on retrouvait Niklaus Rutschi (Si Gracieuse Ardente) 6e, Paul Estermann (Lancero) 7e et Niklaus Schurtenberger (Chellatus R) 8e.

Werner Muff avait pour sa part remporté la 140 cm du matin avec Osiris du Goyen. 

Nous reviendrons en détail sur cette épreuve, avec l’analyse des cavaliers dans le Cavalier Romand du mois de juillet.

O.K. 


Dans la même catégorie

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand