Inauguration ce week-end du nouveau paddock de Tavannes avec le concours d'automne Image d'illustration.

Cher.e.s cavalier.ière.s, rappel du comportement à adopter

Contrairement à ce qui a été décidé dans certains pays voisins, les mesures de restrictions de la Confédération et des cantons permettent toujours aux propriétaires de sortir et de soigner leurs chevaux. Il s’agit là d’une chance immense que nous nous devons de ne pas gâcher inutilement. Voici donc un petit rappel du comportement à adopter :

 

  • Respectez scrupuleusement les distances de sécurité et les règles d’hygiène. 
     
  • L’équitation est un sport dangereux, ne prenez pas de risques inutiles ! Ce n’est pas le moment de surcharger les urgences parce que vous vous êtes cassé le poignet en sautant 150 cm. À ce sujet, Emilio Biccoci confiait d’ailleurs ceci à Jump’Inside : « Je ne peux pas dire que ce que nous faisons avec les chevaux soit réellement du travail, c’est plus pour les faire bouger. Vu la situation compliquée dans les hôpitaux, ils demandent de ne pas faire grand-chose, de ne pas prendre de risque. Personne n’est là pour vérifier chez moi, mais c’est du civisme ». Si un cavalier de 5* est capable de prendre des précautions, vous aussi ! 
     
  • Répartissez-vous sur la journée – par le biais d’un agenda si nécessaire – pour venir sortir vos chevaux. 
     
  • Sortez votre cheval, faites-lui ses soins de base et rentrez chez vous. Les discussions, potins et apéros peuvent très bien se faire par visioconférence. Étant donné que la reprise des concours n’est pas pour tout de suite, le brushing complet de votre monture peut attendre lui aussi. 
     
  • Les centres équestres et manèges étant fermés au public, venez seul.e.s vous occuper de votre cheval. Vos parents et ami.e.s auront tout loisir de vous accompagner et d’admirer vos exploits en temps voulu. 
     
  • L’équitation ne jouissant pas toujours d’une image favorable auprès du grand public, faîtes preuve d’un brin d’humilité sur les réseaux sociaux. Pouvoir continuer à pratiquer son sport est une chance et non un dû ! 
     
  • Soutenez les gérant.e.s de vos centres équestres en vous comportant de manière responsable. Ce n’est pas le moment de risquer une amende salée pour non-respect des règles. En outre, une fermeture totale serait une charge de travail incommensurable pour les professionnel.le.s. Sans parler de la catastrophe qu’engendrait le développement de la maladie chez le personnel. 

Soyons tout à la fois scrupuleux, respectueux, attentifs et confiants ! Et beaucoup de bonheur avec votre cheval, à tous ceux qui peuvent encore monter !

Elisa Oltra, au nom de la rédaction du Cavalier Romand

 


Ce week-end

À l'étranger

En Suisse

Dans la même catégorie

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand

Le magazine a bien été ajouté à votre panier !

Continuer sur le site Voir le panier