Coupe des Nations de La Baule: la France triomphe, la Suisse tombe de haut

Les quatre mousquetaires de Philippe Guerdat s'imposent avec brio devant leur public. Les Helvètes 8es

Un temps de rêve, une pelouse parfaite, du beau sport, très classique, et un peu de suspens (quoique…), un public très nombreux et une victoire qui ne pouvait que lui donner la chair de coq, la Coupe des Nations de La Baule a été un succès sur toute la ligne pour les Français, cavaliers, organisateurs et spectateurs-supporters.

Les Français ont aligné cinq sans-faute pour finir avec un total de 4 pts, sans que Kevin Staut (8 pts au premier tour) n'ait à remonter. Presqu'aussi bien que les Suisses voici quinze jours à Lummen! Pénélope Leprévost, impressionnante avec sa très puissante grise Dame Blanche van Arenberg, et Aymeric de Ponnat, devenu un pilier de l'équipe avec le somptueux Armitages Boy ont signé un double sans-faute. Et Jérôme Hurel a racheté sa petite faute à la rivière par un parcours impeccable au second tour, en faisant six foulées au lieu de sept entre le vertical no 7 et la rivière. 

Quatre ans après leur dernier succès ici, les Bleus sont comblés! Et Philippe Guerdat obtient un nouveau succès ici, deux ans après son sacre avec les Belges, 2es ce vendredi ici avec une jeune équipe très prometteuse, même si le benjamin Jos Verloy (18 ans) n'a pas supporté la pression jusqu'au bout. Grégory Wathelet et Olivier Philippaerts n'ont pas fait de barre de l'après-midi.

La Grande-Bretagne et l'Irlande partagent la 3e place avec 12 pts, les Pays-Bas, l'Espagne et le Brésil la 5e place avec 16 pts, laissant la Suisse bien seule à la 8e place, avec 20 pts. Une faute de plus ou de moins coûtait cher cet après-midi…

Jane Richard Philips réussit, l'équipe trébuche

Les quatre Suisses ont tous fait 4 pts dans la seconde manche, là où les sans-faute sont toujours déterminants en Coupe des Nations. Une faute rageante pour Paul Estermann et Castlefield Eclipse (4 + 4), sur le 11c, alors que la 5e place semblait se dessiner… Une faute minante pour Jane Richard Philips et l'impressionnant Pablo de Virton (0 + 4), sur le vertical no 7, abordé de trop près, mais une excellente impression d'ensemble: le test est vraiment réussi, une nouvelle chance à St. Gall ou à Rotterdam? Une faute dans chaque manche, sur des oxers isolés, pour Pius Schwizer et Toulago. Agaçant, sans plus, l'impression étant bonne.

Pour Steve Guerdat, le 4 pts (une petite faute sur le 4a) était presqu'un morceau de bravoure après l'incident plutôt désarçonnant survenu au premier tour. Concetto Son (20 + 4), qui effectuait là ses grands débuts pour l'équipe, avait fait une grosse défense avant la rivière no 8, après un début de parcours coulant et impeccable. La proximité du lac? Surprenant dans la mesure où la rivière de Lummen ne lui avait pas posé de problème le 4 mai (9e du Grand Prix). Une volte, la confiance un peu perdue, on se demandait comment allait se passer la seconde manche. Dans ces conditions, comme le soulignait le speaker, André-Jacques LeGoupil, le tour fut un morceau de bravoure, digne d'un champion, même si seul un sans-faute eût permis à la Suisse de passer l'épaule…

Du coup, la France (190 pts) prend la tête de la Division I européenne, devant la Belgique (165 pts) et la Suisse (150 pts), qui avait triomphé pour les débuts officiels d'Andy Kistler, mais ferme la marche cette fois-ci. Dans ce sport-là, ça arrive souvent! "En deux semaines, on a déjà vécu les ombres et les lumières", a bien résumé Andy Kistler, qui espère une belle réaction à St. Gall, dans quinze jours. Et dès dimanche dans le Grand Prix Longines?

Pius Schwizer 2e et 3e. Guillaume Canet 1er!

Ce matin, Pius Schwizer était 3e du Barème A au chrono avec la véloce Rafale des Forêts, déjà 2e de l'ouverture jeudi: belle moisson avec l'ex-championne de France des 7 ans! La grosse de jeudi avait été dominée par le Marocain Abdelkebir Ouaddar et Quickly de Kreisker. Pour l'anecdote, Guillaume Canet a gagné une épreuve amateurs avec Pomme du Vallon, 4e ce matin, et Marina Hands (sa femme dans "Jappeloup") était deux fois avec Padisha de Mars, la jument qu'il lui prête ici! Ce samedi à 13h00, place au Derby, à suivre sur Equidia. Grand Prix Longines dimanche dès 12h30.

Alban Poudret


Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand