Différents points de vue concernant la gestion de la Fédération Suisse des sports équestres

Les présidentes, les présidents et d’autres représentantes et représentants des 17 associations membres de la Fédération Suisse des Sports Equestres (FSSE) ont participé à la première Conférence des présidents de 2017 placée sous le signe des propositions de l’OKV (Verband Ostschweizerischer Kavallerie- und Reitvereine) et du ZKV (Zentralschweizerische Kavallerie- und Pferdesportverband).

A la fin  janvier, l’OKV et le ZKV ont remis ensemble une lettre de revendications à l’attention du président FSSE Charles Trolliet concernant des compétences statutaires prévues pour les  associations régionales au sein de la FSSE. En particulier, (selon la  proposition 1, 1.1 Variante OKV) «toutes les affaires à l’exception des élections et des finances doivent être traitées en dernière instance par les associations régionales et chaque association régionale doit avoir un droit de véto absolu». De plus,  (selon la citation de la proposition 2) «toutes les décisions relatives aux membres des commissions et des directoires doivent être prises par l’assemblée des membres».
 
Une meilleure information est souhaitée  
D’entrée, le président FSSE Charles Trolliet a présenté une première analyse et le point de vue du Comité: Tout le Comité est étonné et irrité par ces revendications. On peut se demander jusqu’à quel point la base partage cette opinion. «Cette proposition entraînerait de lourdes modifications des Statuts ainsi que du Règlement d’organisation. De plus, la plupart des associations membres seraient dépouillées de certains de leurs droits, le Comité serait privé de compétentes et l’efficience de la fédération serait mise en danger». Michael Hässig, président de l’OKV, a contredit cette déclaration: «Il ne s’agit ni d’un affaiblissement du Comité FSSE ni des autres membres. Il s’agit de la même situation que celle que nous avons actuellement». En effet, aujourd’hui déjà, les associations régionales disposent de la majorité des voix. «Les cinq associations régionales veulent tout simplement être mieux informées», selon Hässig qui a précisé qu’il ne s’agit que des compétences statutaires de l’assemblée des membres qui, selon sa proposition, et à l’exception des élections et des finances, devraient être désormais du ressort d’une Conférence des associations régionales encore à créer. 

Chaque association régionale y disposerait d’une voix et si l’une d’entre-elles devait ne pas être d’accord avec un vote de la majorité, elle pourrait opposer son veto et l’affaire serait portée devant l’assemblée des membres qui déciderait comme jusqu’alors.
 
L’intégration et successions encore plus difficiles 
Selon le Comité, l’intégration des petites associations serait rendue extrêmement difficile si ce n’est impossible, car elles continueraient comme jusqu’alors à ne disposer que de très peu de voix et elles n’auraient même plus leur mot à dire dans ce modèle. Cela a également été souligné par Marco Röthlisberger, président de l’Association suisse de voltige (ASV), qui s’est prononcé avec véhémence contre le fait que lui et les autres plus petites associations n’auraient plus rien à dire au sein de ce modèle et qui a relevé qu’il se sent bien représenté par le comité actuel. De plus, la fédération, respectivement tous ses organes, serait paralysés si l’assemblée des membres, qui se tient seulement deux fois par année, devait statuer sur les objets, respectivement procéder aux élections. La conséquence en serait des postes vacants et une grande insécurité dans beaucoup de domaines de la fédération. Le président OKV Michael Hässig voit dans cette proposition un droit de participation accru des associations régionales au niveau de la mise sur pied et de l’application de la stratégie fédérative. 
 
Les statuts en point de mire
Tout comme les associations régionales, le Comité est conscient de la nécessité d’examiner à fond les statuts de la FSSE et de les adapter, sachant néanmoins que cela devrait être discuté avec toutes les associations membres et que toutes les conséquences devraient être bien considérées. Il y a environ une année et demie, un tel processus avait été lancé lors d’un atelier auquel les présidents des associations régionales avaient participé. Le projet «statuts et organisation» sera repris cette année et il sera lancé avec un sondage auprès des membres. Les participants à la conférence des présidents ont salué l’idée d’un tel sondage et ont fait quelques suggestions à son sujet.
 
Accès aux documents
Toujours dans le cadre de la Conférence des présidents, le président du ZKV, Bruno Invernizzi, a précisé que pour le ZKV, il s’agit en premier lieu d'un stockage des documents auxquels diverses personnes des associations membres pourraient avoir accès (extrait de la proposition 1 variante ZKV). «Il y a beaucoup de disciplines, d’organes, de décisions et de concepts. Or, ces documents nous parviennent toujours trop tard». Pour le ZKV, il ne s’agit pas de partir en guerre, mais d’obtenir un meilleur accès aux différents projets prévus et en cours et des informations plus concrètes pour permettre une collaboration plus efficiente et plus transparente. Cette proposition a été présentée dans l’intérêt de tous les membres – et pas seulement pour les associations régionales – et elle est constructive et axée sur l’avenir. 

Divers présidents de plus petites associations membres se sont déclarés favorables à une telle plateforme de documents. Par contre, au niveau des deux autres propositions, ils se sont montrés critiques et réservés. Selon eux, si ces propositions étaient acceptées, les associations régionales auraient un pouvoir encore plus grand que celui dont elles disposent déjà et les petites associations auraient encore moins voix au chapitre puisque certains objets pourraient être bloqués uniquement par les associations régionales et qu’ils ne seraient donc pas portés devant l’assemblée des membres.
 
Informations sur le projet formation  
 Martin Habegger, membre du comité responsable de la formation initiale et continue ainsi que de la promotion de la relève de la FSSE, a informé les présidentes et les présidents présents de l’état du projet Formation qui comporte une restructuration du domaine des brevets et des licences. En gros, un nouveau brevet Compétition devrait être créé pour préparer ses détenteurs à des participations aux concours. Le brevet Formation de base serait alors légèrement simplifié. Les membres se sont déclarés favorables à ce projet même si son introduction pour 2018 est considérée comme très ambitieuse.
Anne-Lise Lecomte, de l’Association suisse des randonneurs équestres (ASRE), a ensuite pris la parole. Cette association basée en Suisse romande a lancé le projet «Equiparcours» pour les cavalières et les cavaliers. Il s’agit ici de chemins équestres saisis dans un système accessible à tous et qui peut être consulté par d’autres cavaliers. La présidente de l’ASRE recherche une personne ou une association qui serait d’accord de s’occuper de l’«Equiparcours» en Suisse alémanique.
 
Election de nouveaux membres des directoires et des commissions
Avant la Conférence des présidents, le Comité FSSE s’était réuni pour une séance ordinaire à l’occasion de laquelle il a élu un nouveau Chef  sport pour la discipline Attelage en la personne de Daniel Wüthrich, ainsi qu’un nouveau vétérinaire de discipline, à savoir Micaël Klopfenstein. Les postes de Chef administration et de Chef technique sont vacants et seront mis au concours. De plus, le Comité a élu deux nouveaux membres de la Commission formation de base, soit Nadine Zwahlen comme représentante de l’Association du cheval islandais (IPV CH), et Nicole Schmid comme représentante de la Swiss Western Riding Association (SWRA), suite aux retraits d’Uschi Heller-Voigt (IPV CH) et de Monika Locher Scheifele (SWRA). Il a également adopté les comptes annuels pour l’année 2016 à l’attention de l’assemblée des membres. Ces comptes clôturent comme budgété sur un léger déficit.
 
Calendrier
L’assemblée ordinaire des membres aura lieu le samedi 1er avril 2017. La prochaine Conférence des présidents est fixée au lundi 21 août 2017. Enfin, l’assemblée d’automne des membres aura lieu le samedi 21 octobre 2017.

comm.


Ce week-end

À l'étranger

En Suisse

Championnats vaudois – saut
Avenches/IENA

Championnats de Suisse – dressage
Roggwil/BE

Dans la même catégorie

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand

Le magazine a bien été ajouté à votre panier !

Continuer sur le site Voir le panier