Finale de la Coupe du monde à Lyon : Pius Schwizer en tête, Steve Guerdat 4e

Pius Schwizer Pius Schwizer

Très bonne entrée en matière ce vendredi soir pour les Suisses lors de la première épreuve de la finale de la Coupe du monde de Lyon. Pius Schwizer a gagné cette épreuve de vitesse avec Quidam du Vivier, propriété d’Armando Balmelli et qui a intégré les écuries du Lucernois en début d’année. Une vraie démonstration de technique et de détermination.

Second Suisse au départ, Steve Guerdat a signé un parcours magistral avec son fougueux Nino des Buissonnets et pris un bon 4e rang. On ne pouvait espérer meilleur départ pour nos Helvètes. Si Steve Guerdat continuera certainement de miser sur son olympique Nino – il a sauté avec une aisance folle –, Pius Schwizer devrait sortir son deuxième atout, le génial Toulago.

Au deuxième rang provisoire, le compétitif Français Patrice Delaveau, en selle sur Lacrimoso, est battu pour trois dixièmes par Pius Schwizer. Ludger Beerbaum, repêché de dernière minute, pointe à la 3e place avec Chaman.

Le plus rapide de l’épreuve n’est autre que le Marocain Abdelkebir Ouaddar avec Quickly de Kreisker. Sans sa faute, il aurait eu une seconde d’avance sur le vainqueur. Il est toutefois au 5e rang.

N’oublions pas la délégation allemande, dont les plus fines cravaches ne sont pas loin : Daniel Deusser est 6e, Christian Ahlmann 9e et Marcus Ehning 10e.

Quelques déceptions

Scott Brash, numéro 1 mondial, partait pour mettre tout le monde d’accord avec Ursula XII, mais une faute sur le dernier obstacle le reléguait au 11e rang. Toutefois, tous les espoirs restent possibles : l’an dernier, Steve Guerdat était remonté au 2e rang final après une 17e place dans la chasse du premier jour…

A la 17e place on retrouve justement Kevin Staut, seconde chance française, qui commettait une faute avec Silvana.

Demain, dès 20h00, deuxième acte de la finale avec une épreuve au barrage. Quant à la finale, elle se jouera lundi après-midi.

Retrouvez toutes les réactions des cavaliers et leurs impressions dans le prochain numéro du Cavalier Romand. 

O.K.


Dans la même catégorie

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand