Finale de saut : Steve Guerdat se prépare calmement, Marcus Ehning patiente en gagnant un GP avec « Prêt à Tout »…

A J-1, il y avait plusieurs façons d'occuper son dimanche de Pâques ici à Göteborg, mais toujours à la Scandinavium Arena. Et dès l'aube...

Steve Guerdat et Corbinian se prépare pour le dernier acte de la finale de la Coupe du monde Steve Guerdat et Corbinian en tête de la finale Coupe du monde avant ce lundi

Ce dimanche de Pâques, à Göteborg, les chevaux de la finale Coupe du monde Longines de saut n’avaient qu’une obligation : passer la visite vétérinaire, organisée à 7h30 déjà. Tous les chevaux ont passé, même si le For Joy HDC de Kevin Staut a dû s’y prendre à deux fois et repasser devant juges et véto.
En revanche, sur les 30 concurrents admis ce lundi à 13h, 5 avaient été retirés par leurs cavaliers. Certains pour des petits bobos, d’autres pour manque de motivation, les carottes étant cuites. Ces forfaits concernent trois Américains, Audrey Coulter (Domino, si proche de la victoire l’an passé, décevant ici), Quentin Judge (très peu à son aise avec Copin van de Broy, au point que l’on se demande ce qu’il fera avec le Conrad de Hus de Grégory Wathelet…), Jack Towell (Lucifer V, pourtant au barrage du Saut Hermès dimanche passé), le Mexicain et le Japonais et le jeune Japonais Keisuke Koike, très déçu : « Faire tout ce voyage pour voir son cheval boiteux d’un postérieur, c’est dur ». Vrai aussi que les parcours étaient un peu durs pour lui…

Ehning engrange de la confiance
Ces temps-ci, Marcus Ehning est comme sur un nuage et ce dimanche soir, il a encore acquis de la confiance en remportant le Trophy, un GP (155 cm) bien doté et ouvert aux chevaux non engagés lundi et à moult Suédois. Montant Prêt à Tout, le bon cheval de la Suissesse Ruth Krech-Schlumpf auparavant confié à la jeune Kaya Lüthi, il a fait une démonstration au barrage, pour battre Christian Ahlmann, 2e avec Colorit (plus convaincant que dans la chasse…), Rolf G. Bengtsson, 3e avec Casall Ask (les 11'000 spectateurs étaient convaincus qu’ils avaient partie gagnée !) et Charlotte Mordasini, la Suédo-Savoyarde, hyper rapide aussi avec Tiny Toon Semilly, 4e. Romain Duguet avait fait une faute à l’initial avec Twentytwo des Biches et Steve Guerdat avait renoncé, « Concetto Son ne paraissant pas fit à 100% ».

Huit (ou dix) pour la victoire ? Et combien pour le podium ?
Cet après-midi, dès 13h (à suivre sur Equidia Life et FEI-TV), il y aura encore une sacrée paire de manches à sauter et les 8 premiers, séparés de 5 pts et même d’une seule barre pour ce qui est des nos 2 à 8, gardent (toutes) leurs chances de victoire. Steve Guerdat le sait bien et il veut déjà savourer tout ce que son plus que prometteur Corbinian a accompli jusqu’ici. « On donnera tout et on verra bien, mais on est face à des paires qui ont un sacré métier », soulignent le Jurassien et son entourage.
Sur leurs talons, il y a déjà deux fois deux monuments : Marcus Ehning avec Cornado NRW, qui restent sur un superbe succès à Bois-le-Duc (Den Bosch) et Daniel Deusser avec Cornet d’Amour, victorieux de cette finale en 2014 à Lyon. On notera que les trois premiers, Corbinian, Cornado et Cornet d’Amour, sont des fils du fameux Cornet Obolensky.
L’étalon Emerald NOP, un Diamant de Sémilly, 3e ex aequo sous la selle du Néerlandais Harrie Smolders, a fait très grosse impression aussi. Tout comme le Forever d’Arco Ten Linden H&M de Nicola Philippaerts, 5e et dans la même faute (4 pts) que le leader. Les trois concurrents 6es ex æquo avec 5 pts, Pénélope Leprévost, Simon Delestre et l’étonnante Américaine Callan Solem – c’est sa première finale -, gardent aussi leurs chances. Voire même Marco Kutscher, 9e, ou Christian Ahlmann, 10e ex. avec 8 pts de handicap. Rappelons-nous des Européens d’Aix-la-Chapelle, l’été dernier : Simon Delestre, 6e ici, justement, n’était-il pas 15e avant les deux dernières manches, pour finir 3e ? Sont-ils 15 aussi cette fois à pouvoir jouer le podium ? Sans doute pas autant…
Tout cela pour dire aussi que Romain Duguet, 11e de ces Européens, peut rêver d’un Top 10. Il y croit et son coach Thomas Fuchs aussi. Quorida de Treho n’a pas un style très classique, mais elle a d’énormes moyens. 14e ex. au provisoire, Duguet peut avec deux bons tours lundi après-midi grignoter des places, car les parcours de Santiago Varela promettent d’être encore plus sélectifs, vu qu’il n’y aura plus que les meilleurs des meilleurs…
Alban Poudret


Ce week-end

À l'étranger

En Suisse

Championnats romands élite et juniors – saut
Sion/VS

Coupe IENA des jeunes chevaux
Avenches/VD

Approbation des étalons, concours de juments et championnat des poulains
Haras national suisse à Avenches/VD

Dans la même catégorie

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand

Le magazine a bien été ajouté à votre panier !

Continuer sur le site Voir le panier