Finale des Nations à Barcelone : la Suisse, 4e ex. derrière l’Allemagne, les Etats-Unis et la Belgique, sera en finale, samedi soir. La France, 11e, out

Après la première manche « couperet » de ce jeudi, dix équipes sont déjà tombées, le Brésil, bien malchanceux 9e, le Qatar et surtout la France, championne olympique

Barcelone,Finale des Nations,Steve Guerdat,Martin Fuchs,Paul Estermann L'équipe de Suisse a brillé à Barcelone avec quatre des cinq cavaliers de Rio

Très homogène et brillante, avec Steve Guerdat (Corbinian) et Martin Fuchs (Clooney) sans faute, Paul Estermann (Lord Pepsi) pénalisé de quatre points sur un oxer no 11 plus fautif que prévu, et Romain Duguet (Quorida de Treho) pénalisé de 8 pts dans la dernière ligne (triple – vertical avec palanque) , la Suisse a brillamment assuré sa qualification pour la grande finale Furusiyya des Nations, samedi soir dès 21h à Barcelone.
La Suisse a partagé la 4e place de cette première manche avec la Grande-Bretagne, superbement lancée par les sans-faute des champions olympiques Nick Skelton et Big Star ainsi que Michael Whitaker et Viking, et la surprenante Italie de MM. Bucci et de Luca (parfaits !), Govoni et Chimirri, les deux revenants. Le parcours était déjà sélectif et long (16 efforts) pour un premier jour, mais la grosse sélection se faisait sur une seule manche, donc c’était juste. Et tout repartira de zéro et sur une seule manche (avec un probable barrage) samedi dès 21h, avec 1,5 million d’Euros à la clé !
La dernière de Ludger
Co-leaders ce jeudi, l’Allemagne, qui aligne un quatuor de choc (seul Ludger Beerbaum, qui effectue sa dernière Coupe des Nations, a fait une barre sur le dernier, avec Casello), les Etats-Unis, avec quatre ladies formidables, et la Belgique, reléguée en Division II avec la Grande-Bretagne, repêchée ici pour la finale et capable de répéter sa victoire de l’an passé, seront dangereux, mais, on le répète, les pendules seront remises à zéro.
Des éliminés de choc
L’ultime sans-faute rapide de Greg Patrick Broderick a permis à l’Irlande, 7e ex æquo avec la Hollande et le Brésil, de passer l’épaule, le chrono départageant les égalités en vue de samedi. C’est le Brésil qui devra disputer la finale dite de consolation vendredi soir dès 21h. Dur, dur pour les Brésiliens, déjà 2es de la grande finale et excellents à Rio (5es).
Les prédictions de Philippe Guerdat
Parmi les écartés de la grande finale le Qatar, 10e (et 9e à Rio), la France, 11e, l’Espagne, 12e, la Suède, 17e, et l’Australie, 18e et dernière. La plus grosse déception sera pour les Français, qui alignaient leur quatuor olympique en or à Rio, avec les quatre mêmes chevaux. Décompression ? Philippe Rozier a plombé l’équipe en commençant par un tour catastrophique (21 pts) avec Rahotep de Toscane et les trois autres ont simplement fait une barre chacun. En coupe des Nations aussi, les sans-faute font vraiment la différence. 
Comme quoi la barrière entre triomphe et défaite est parfois tenue : 0 ou 4 pts, la barre est là. Philippe Guerdat, le capitaine des Bleus, le sait bien qui déclarait aujourd’hui à L’Eperon : « On aligne notre quatuor champion olympique, mais après, on sait qu’il n’y a aucune vérité dans notre sport, et qu’il est aussi vite arrivé de faire trois fois 4 points et de se retrouver à la porte avec ce format d’épreuve couperet. » Un chef, un grand connaisseur ou un devin, le Jurassien ?
Alban Poudret


Dans la même catégorie

Les tournées se poursuivent

Les tournées se poursuivent

17 février 2021    Saut

Martin Fuchs 2e du GP 5* de Wellington

Martin Fuchs 2e du GP 5* de Wellington

14 février 2021    Saut

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand

Le magazine a bien été ajouté à votre panier !

Continuer sur le site Voir le panier