Steve Guerdat et Alamo Steve Guerdat et Alamo sont 3es au classement général. Et les deux Suisses sont bien placés

Göteborg : Alvarez Aznar et Fredricson prennent les devants, mais les deux Suisses, 3e et 4e ex æquo, les talonnent…

L’Espagnol Eduardo Alvarez Aznar (autre élève de Thomas Fuchs…), 2e ce soir, prend les commandes, mais Steve Guerdat, 3e, est à 2 petits points, Martin Fuchs, 4e ex æquo avec trois autres, à 3 pts. « Tout est possible… »

Huit barragistes ce vendredi soir, mais sur les 8 meilleurs, les 8 derniers à entrer en piste, un seul sans-faute, signé Eduardo Alvarez Aznar, épatant et plein d’assurance avec Rokfeller de Pléville Bois Margot. L’Espagnol avait donc l’avantage de boucler le barrage et il s’en fallut de 3 centièmes qu’il ne parvienne à gagner. Il est tout de même en tête du général.

Porté par plus de 11'000 spectateurs, Peder Fredricson a donc gagné ce 2eacte, pour 3 centièmes (voilà qui rappelle la veille !) et dans l’euphorie générale. Le champion d’Europe en titre avait troqué son olympique All in contre son nouveau crack, le gris Catch me not S (un 13 ans très près du sang, par Cardento), qu’il ne monte que depuis l’an passé. Olivier Robert (7e avec Tempo de Paban et 12e au général), Ludger Beerbaum (10e avec l’impressionnant Cool Feeling et 13e au général) ou François Mathy Jr (9e au général) avaient aussi choisi un autre cheval, ce que seule cette finale-là permet.

Deux Suisses dans la course

Nos deux Suisses ont un seul cheval pour ça et ils sont passés tout près du barrage et donc du leadership provisoire. Une petite barre des antérieurs sur l’oxer no 9 pour Alamo et Steve Guerdat (« Les 3 foulées venaient un peu vite, c’était court et l’oxer était large »). Une touchette pour Martin Fuchs sur l’oxer no 7 (« Clooney voulait aller à gauche, moi à droite, on ne s’est pas compris une seconde, ça va vite… »). 

Les deux Suisses sont toujours en bonne position, Steve Guerdat recule au 3e rang, mais à 2 pts d’Aznar et 1 pt de Fredricson, et Martin Fuchs est 4e ex æquo avec la tenante du titre, Beezie Madden, Niels Bruynseels et Olivier Philippaerts, avec 3 pts. L’épatant Polonais Jaroslaw Skrzyczynski, la belle surprise du jour, est 8e avec son Chacco Blue : ils sont huit dans la même barre ! « On y croit, on peut refaire Tryon », dit Martin Fuchs.

Max Kühner, 3e, remonte au 10erang. A l’inverse, le Belge Pieter Devos, 2e jeudi, a totalement craqué : son Apart s’est écrasé deux fois dans la triple-barre (10 a). Vraie déception également pour de grands favoris, Daniel Deusser, 10e ex æquo avec 6 pts, Henrik von Eckermann, 14e au général avec 9 pts, Christian Ahlmann, 23e ce soir avec Clintrexo Z (12 pts) et 15e ex., Kevin Staut 17e avec Edesa’s Cannary (12 pts ce soir aussi), ou Devin Ryan, 2e l’an passé et 23e-là avec un autre cheval…

Alban Poudret


Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand

Le magazine a bien été ajouté à votre panier !

Continuer sur le site Voir la panier