Avec la complicité d'Alamo, Steve Guerdat remporte à Göteborg sa 3e Coupe du monde. Photo Pascal Renauldon,RB Presse Avec la complicité d'Alamo, Steve Guerdat remporte à Göteborg sa 3e Coupe du monde. Photo Pascal Renauldon,RB Presse

Göteborg : Steve Guerdat réussit un triplé historique, avec Martin Fuchs à la 2e place. Sacré duo !

Phénoménal ! Les deux as suisses ont réussi un doublé de folie à Göteborg. Steve Guerdat a soulevé sa troisième Coupe du monde et Martin Fuchs est à nouveau… « vice-champion du monde ».

Quel exploit ! Malgré la pression, la tension, l’électricité du public (12'000 spectateurs), la difficulté des tracés (2 grosses manches techniques et 31 efforts ce dimanche !), le talent des adversaires, ils l’ont fait ! Steve Guerdat et Martin Fuchs ont réussi un nouveau doublé historique, sept mois après Tryon(phe)!

A la Scandinavium Arena de Göteborg, là-même où il avait triomphé en 2016 avec Corbinian, Steve Guerdat s’est offert sa troisième Coupe du monde FEI Longines de saut d’obstacles. Le Jurassien égale ainsi le record détenu par Meredith Michaels Beerbaum, Hugo Simon, Rodrigo Pessoa et Marcus Ehning. Et avec trois chevaux différents !

Steve Guerdat et son rêve d'enfance

Pour le génial Jurassien, c’est la troisième et pour la Suisse, la 5e, après tonton Markus Fuchs, ici en 2001 avec Tinka’s Boy, Beat Mändli, 1er en 2007 (mais bien malheureux ici), et Steve Guerdat, qui a triomphé à Las Vegas en 2015 avec Albführen’s Paille, en 2016 ici donc avec Corbinian et ce dimanche avec Alamo, hongre hollandais de 11 ans propriété du cavalier mexicain Patricio Pasquel Quintana. Un Alamo… très fort, qui a grandi ce week-end, pour son premier championnat.

Très ému, Steve Guerdat a dit son amour pour la Coupe du monde, « qui m’a toujours fait rêver, comme ce fantastique public de Göteborg. J’ai d’abord cru que cette Coupe me tournait le dos, j’ai été deux fois 2e et 3e, mais depuis 2015, c’est le rêve ! »

Le clan Fuchs à l’honneur

Comme aux Jeux mondiaux de Tryon, le 23 septembre dernier, Steve Guerdat était sur le podium aux côtés de Martin Fuchs, à nouveau 2e avec le brillant Clooney du mécène zurichois Luigi Baleri, et comme l’espérait Martin, il n’y avait personne devant eux. « J’aurais préféré gagner, mais si quelqu’un devait me battre, ce devait être Steve, qui est un ami et un exemple, une aide précieuse aussi », a dit le Zurichois de 26 ans, qui finit à un petit point du Graal. Grand coup de chapeau à son père, Thomas Fuchs, coach des deux héros.

Un bien beau podium

Le Suédois Peder Fredricson, déjà sacré champion d’Europe ici voici deux ans, complète un magnifique podium. Daniel Deusser, 4e, passe juste à côté, mais sauve un bilan allemand très décevant. Niels Bruynseels, 5e à deux fautes du podium, et Olivier Philippaerts, 7e, ont été bons, mais les Belges passent à nouveau à côté du podium. La tenante du titre, l’Américaine Beezie Madden, est 6e. Et première femme.

Plus de déçus que d’heureux !

Leader ce matin, l’Espagnol Alvarez Aznar finit 8e, avec trois barres, devant Max Kühner, qui craque à nouveau sur la fin. Adbel Saïd épatant 10e, le Polonais Skrzycrynski convaincant 12e, aux côtés de François Mathy et Olivier Robert. Les autres très loin du compte, même MM. Ahlmann, Beerbaum ou Eckermann. Spécial Göteborg dans le prochain Cavalier Romand.

Alban Poudret

Steve Guerdat 1er et Martin Fuchs 2e, un podium historique!©Pascal Renauldon R&B Presse Steve Guerdat 1er et Martin Fuchs 2e, un podium historique! ©Pascal Renauldon R&B Presse


Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand

Le magazine a bien été ajouté à votre panier !

Continuer sur le site Voir la panier