Jeux olympiques Skelton GBR riding Big Star Individual Gold medalists Rio©FEI-Arnd Bronkhorst Nick Skelton et Big Star aux Jeux de Rio en 2016. ©FEI-Arnd Bronkhorst

[JO] On ne sautera plus crescendo …

L'inversion des deux finales de saut interpelle ...

La finale individuelle, d’abord? Cela pose problème, car, par définition, l’épreuve de saut d’obstacles réservée aux trente meilleurs devrait être plus sélective que la finale par équipe, ouverte à l’ensemble des cavaliers des vingt nations invitées à titre collectif. Et la pré-sélection de ces trente-là devrait se faire comme par le passé sur trois parcours allant crescendo plutôt que sur un seul... Cela paraît plus sûr et plus juste. Ce d’autant qu’à Tokyo, la finale individuelle se disputera pour la première fois sur une seule et unique manche, avec un barrage qui risque par conséquent d’être très étoffé. Avec deux manches, n’y avait-il pas six barragistes à Rio ? 

Vous pouvez lire l'intégralité de cet article agrémenté de tableaux et comparaisons historiques dans le dossier JO du numéro d'avril de votre magazine


Ce week-end

À l'étranger

En Suisse

Dans la même catégorie

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand

Le magazine a bien été ajouté à votre panier !

Continuer sur le site Voir le panier