JO: les Suisses et d'autres 2es ex aequo derrière les Saoudiens! Tout se jouera lundi mais des favoris n'en seront plus!

Paul Estermann Paul Estermann ©www.bricotchristophe.com

Moins d'une barre entre de bien surprenants Saoudiens, les Anglais, les Hollandais, les Suédois et les Suisses, très homogènes. Quel match en perspective! L'Allemagne et la France éliminées.

Il faudra être devant son petit écran ce lundi après-midi à 15h00 (de chez vous), car la conclusion de la finale par équipe sera sans doute PALPITANTE. Imaginez que cinq équipes et même six en incluant le Canada (5 pts) sont dans la même faute, avec l'Arabie Saoudite 1ère (1 pt), devant la Grande-Bretagne, les Pays-Bas, la Suède et la Suisse, 2es ex aequo avec 4 pts. Tout se jouera donc ce lundi entre ces six nations et il ne faut sans doute pas encore écarter les Etats-Unis et le Brésil, 7es ex aequo avec 8 pts, car dans ce sport une ou deux barres sont vite tombées, surtout lorsqu'il s'agit d'additionner trois résultats.

De plus, lle parcours de cette seconde manche sera totalement différent, avec ou sans rivière (le règlement l'autorise), mais sans doute avec des obstacles plus gros et des lignes encore plus compliquées. Reste que ce tour de Bob Ellis (GB) était déjà très fin et subtile. Il y avait des fautes partout et ce fut un peu une guerre des nerfs…

Une guerre des nerfs renforcée par le nouveau règlement qui veut que deux groupes soient composés et que les moins bons de la veille commencent. Or ceux-ci se montrèrent très performants, à l'image des Saoudiens (1 pt), des Canadiens (5 pts) et des Britanniques (4 pts), qui étaient étonnamment dans ce groupe suite à la contre-performance de Peter Charles (à nouveau à la rame ici avec un Vindicat sympathique mais à la limite)et au tour moyen de Scott Brash. Même le Mexique (10 pts), finalement 9e, avait épaté. Et la pluie, parfois pénible, n'avait calmé les ardeurs de personne.

Simon Delestre L'impensable s'est produit pour Simon Delestre ©www.bricotchristophe.com

Une guerre des nerfs

Cela mit une vraie pression sur les huit dernières équipes qui savaient du coup que pour être qualifiés pour lundi ( équipes), il ne fallait sans doute pas faire plus de 8 pts, voire 5 pts! On vit des champions un peu plus fébriles que d'habitude, même Pénélope Leprévost (8 pts), qui ne reviendra ni pour l'équipe ni à titre individuel alors que Mylord Carthago HN semblait faire partie des favoris, Marcus Ehning, qui aurait pu faire plus que 4 pts, Plot Blue étant quasiment au pas à l'abord du triple, Meredith Michaels Beerbaum, qui fit 8 pts également avec Bella Donna sur la fin du parcours, Philippe Le Jeune, qui n'avait pas un Vigo des grands jours.

La malchance s'en mêla aussi parfois. Ainsi pour Simon Delestre, sans faute au moment d'aborder le dernier oxer avec une rêne cassée, ce qui l'obligea à faire une volte: 6 pts! Avec un sans-faute, la France aurait juste été repêchée avec 8 pts au lieu de 14 pts… Reste que le Canada, 6e avec trois cavaliers (Tiffany Foster n'a pas pu monter Victor, légèrement blessé et écarté pour "hypersensibilité", contre l'avis du Team Canada), ou le Brésil, 7e ex. avec trois cavaliers aussi (forfait de Motta Ribas), ont pu le faire sans mal, se qualifiant pour lundi.

A l'inverse, de grandes nations n'ont pas passé l'écueil de cette manche dominicale. Le podium des Jeux mondiaux 2010, Allemagne (10e ex.), France (12e) et Belgique (13e) est balayé! Qui l'eût prédit? Dur ce sport!

Pius Schwizer Pius Schwizer ©www.bricotchristophe.com

Une Suisse très homogène

Les Suisses se sont montrés brillants et très homogènes. Une barre sur le vertical no 11 et rien d'autre pour Steve Guerdat (Nino des Buissonnets n'a pas tutoyé une seule autre barre), comme pour Werner Muff (Kiamon, à l'aise sur cette grande place, a très bien sauté). Un beau sans-faute, comme si souvent cette saison (le huitième pour le compte de l'équipe!) pour Paul Estermann et Castlefield Eclipse (photo), la jument des Fasana, si heureux ici évidemment.

Et un sans-faute impeccable aussi de la part de Pius Schwizer sur Carlina IV. Si frustré la veille par ses 8 pts, le Lucernois a eu une magnifique réaction et cette homogénéité de l'équipe, supérieure à celle de la Suède, voire de la Grande-Bretagne et des Pays-Bas, pourrait aider la Suisse à décrocher une médaille ce lundi. Quant à la pression, elle sera surtout sur les épaules des Saoudiens, cette fois-ci!

Alban Poudret


Dans la même catégorie

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand