Jeroen Dubbeldam est champion du monde, Patrice Delaveau en argent, Beezie Madden en bronze

Jeroen Dubbeldam Jeroen Dubbeldam, ici sur Casall Ask, est champion du monde

Il y a 14 ans, Jeroen Dubbeldam avait remporté l’or olympique avec De Sjiem à Sydney. Ce dimanche 7 septembre, aux Jeux équestres mondiaux à Caen, le Néerlandais est monté sur la plus haute marche du podium. 4e avant la tournante, il a effectué quatre tours sans faute dans cette épreuve où les cavaliers échangent leur monture. Jeroen Dubbeldam, 41 ans, rentre donc de Normandie avec deux médailles d’or puisque jeudi il était déjà vainqueur par équipe. Quelle semaine pour ce cavalier d’exception, 12e samedi matin, bien connu en Suisse puisqu’il y a travaillé plusieurs années. « Il y avait beaucoup de pression aujourd’hui, mais j’ai réussi à prendre énormément de plaisir en montant ces trois chevaux d’exception. C’est une journée incroyable ».

Patrice Delaveau Patrice Delaveau n'a pas fait de faute avec Casall Ask, mais était pénalisé d'un point pour du temps dépassé.

L’argent pour 1 point
Les regards du stade Michel d’Ornano étaient évidemment tournés vers le Français de la finale, Patrice Delaveau. Le Normand a également déroulé quatre tours presque parfaits. Si aucune barre n’est tombée, il était pénalisé d’un point de temps pour 46 centièmes de trop avec Casall Ask. Pas simple pour Patrice Delaveau, visage fermé et marqué lors de la conférence de presse, qui n’a mis qu’une seule barre au sol durant toute la compétition. Cette faute avait coûté l’or aux Tricolores par équipe le jeudi et ce point de temps aussi. Reste que la performance du Normand lors de cette semaine « mondiale » est extraordinaire puisqu’il rentre chez lui, à 40kms du stade, avec deux médailles d’argent. « Je suis déçu d’avoir manqué l’or, ou du moins un barrage, pour du temps dépassé. C’est difficile à avaler. Je pense que je vais me souvenir longtemps de ce parcours avec Casall. Le côté positif est que les chevaux n’ont au moins pas eu besoin de sauter un 5e tour aujourd’hui ! ».

Le temps a également joué un mauvais tour à Rolf-Göran Bengtsson puisqu’il comptait deux points de plus que Beezie Madden. Le Suédois, papa depuis deux semaines, rentre donc bredouille, alors que la cavalière américaine s’est parée de bronze. Pays-Bas, France, USA : le podium avait le même visage que dans l’épreuve par équipe !

Jeroen Dubbeldam et Cortes Jeroen Dubbeldam et Cortes

Cortes N°1
Du côté des chevaux, Cortes, le partenaire de Beezie Madden n’a pas fait la moindre faute avec les quatre concurrents. Il est d’ailleurs celui qui a semblé le plus frais. Après 116 obstacles franchis en piste depuis mardi, c’est impressionnant. Orient Express a été celui qui a le plus plu aux cavaliers et a fait une faute avec Rolf-Göran Bengtsson et Beezie Madden. Deux barres au sol aussi pour Casall Ask et Zenith SFN. « Je suis vraiment heureux que Zenith ait terminé par un sans-faute, il méritait de quitter le stade sur une telle performance après tout ce qu’il a fait et donné depuis mardi », s’est réjoui le nouveau champion du monde Jeroen Dubbeldam.

Oriane Grandjean & Michel Sorg


Ce week-end

À l'étranger

Jeux olympiques – complet
Tokyo (JAP)

CSI 3*/ CDI 3* Herzlake 
ALL

Championnat du monde juniors – voltige
Le Mans/FRA

En Suisse

Championnat de Suisse R – saut
Bättwil/SO

CC Ecublens – La Garance
VD

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand

Le magazine a bien été ajouté à votre panier !

Continuer sur le site Voir le panier