Philippe et Claire Rizzoli. © Lena Vulliamy Philippe et Claire Rizzoli accompagné de Cyrus du Roset CH sous le soleil de Genthod cet automne. © Lena Vulliamy

L’élevage du Roset : la passion dans le sang

Bien connu en Suisse, mais aussi au-delà de nos frontières, l’élevage du Roset s’est forgé une renommée au fil du temps, à la force de la passion de la famille Rizzoli-Stalder. Depuis le milieu des années 1960, près de 250 poulains ont vu le jour et ont grandi dans les vertes prairies de Genthod. Cet élevage familial, avec l’affixe « du Roset » depuis 1985, a vu plusieurs de ses produits briller sur les scènes nationales et internationales. Par un dimanche ensoleillé d’automne, nous nous sommes rendus au Roset, où Claire et Philippe Rizzoli, lui-même accompagné de sa joyeuse famille, ont pris le temps de nous raconter l’histoire de leur élevage, son développement et son fonctionnement.

  • Claire, Philippe, racontez-nous vos débuts à cheval. 
  • Claire : Nous avons commencé, ma sœur Anne et moi, par des leçons au manège de La Bâtie, à l’époque où Sandra Rombaldi et Philippe Putallaz y étaient basés. Nous n’avions pas encore d’infrastructures. Nous montions des chevaux de manège. Notre maman voulait que nous ayons de bonnes bases. 
  • Philippe : Elle avait été un peu dégoûtée, car elle-même avait appris en promenade sur des poulinières non débourrées (rires). 
  • Claire: Sandra nous a incités à venir avec nos propres chevaux. Ainsi, notre maman a redébourré une de nos poulinières et nous a conduit là-bas. Il s’agissait de ...

Retrouvez l’intégalité de cette interview ainsi que l’historique de l’élevage du Roset dans le n° de décembre de votre magazine.


Ce week-end

À l'étranger

En Suisse

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand

Le magazine a bien été ajouté à votre panier !

Continuer sur le site Voir le panier