La Conférence des Présidents de la FSSE: Les conflits avec les chevaux dans l'espace public et les solutions envisageables en point de mire

La Conférence des Présidents de la FSSE du 26 août a pu profiter d’exposés intéressants sur le sujet de l’équitation de loisir ainsi que sur la problématique de l’équitation dans l’espace public qui y est liée. Des discussions engagées et constructives en résultèrent. De plus, le Comité a discuté le Budget 2016 et a procédé lors de sa séance aux élections au sein des Commissions et des Directoires.

FSSE FSSE

 Plus de 80% des cavalières et cavaliers en Suisse ne sont pas cavaliers de concours mais cavaliers de loisir. Ils désirent passer du temps avec leurs chevaux et surtout profiter de la nature à cheval. C’est ce qu’a démontré la conférencière Rowena Rutz de l’EPF Zurich dans son travail de master.

Mais le cavalier de loisir atteint rapidement ses limites, dans le sens propre du terme: accès interdits aux cavaliers, routes principales, chemins privés, autoroutes, lignes de chemins de fer, etc. Dans son travail, la diplômée de l’EPFZ a étudié les infrastructures des chemins équestres en Suisse. Après avoir analysé les sondages et les données récoltées, Rowena Rutz arrive, entres autres, aux suggestions suivantes:

Ajustement de la Loi sur la circulation routière (LCR) et de l’Ordonnance sur les règles de la circulation routière (OCR). La LCR actuelle date de 1958 et ne correspond plus au rapport entre les chevaux et le trafic routier d’aujourd’hui.
Recherche de la mise à égalité du cheval avec les cyclistes.
Prise en considération des chevaux lors de la remise en état de chemins (assainissement adapté aux chevaux) et, en conséquence, implication des clubs équestres locaux.

 La présentation de Ruedi Jenny, qui avait pour sujet «La mobilité douce et le cheval», démontra également une claire nécessité d’intervention, notamment avec l’exemple de la Linth, où, avec la promulgation d’interdictions d’accès, les cavaliers ont été privés de 35% des chemins praticables à cheval. Il en ressort que les problèmes et conflits qui peuvent survenir dans l’espace public pour les cavaliers doivent être résolus en coopération et avec la collaboration des personnes concernées. Des instances de conseil compétentes sont également nécessaires. Une des conclusions de Ruedi Jenny est aussi que le cheval doit être mis sur un pied d’égalité avec les cyclistes et ainsi entrer dans la catégorie de la mobilité douce. De cette manière, la promulgation d’une interdiction d’accès aux cavaliers ne sera juridiquement plus aussi  facile que c’est le cas jusqu’à présent.

Quant à la présidente de l’Association Suisse des Randonneurs Equestres, Anne-Lise Lecomte, elle présenta son association et en particulier les formations mises en place pour éviter le plus possible les conflits entre cavaliers et autres utilisateurs de l’espace public.

Après une discussion intéressante avec les présidentes et présidents des associations membres présents, surtout en ce qui concerne la manière de procéder quant à la coordination de la problématique et des compétences, la FSSE va continuer à suivre cette thématique.

Forum sur la formation du  3 octobre 2015
Dans le contexte des 25 ans d’existence du brevet et de l’année consacrée à la formation qui y est liée, la Fédération Suisse des Sports Equestres organise pour la première fois un forum ayant pour sujet «La formation de sportifs équestres». Le but de ce forum est un dialogue ouvert entre toutes les personnes venant du domaine de la formation dans le monde du cheval. En même temps, de précieuses idées seront recueillies et intégrées dans la future stratégie de formation de la Fédération.

La journée de la formation aura lieu le samedi 3 octobre 2015 à la Maison du Sport (Haus des Sports) à Ittigen et s’adresse à tous les professionnels du monde équestre, aux personnes actives dans les sports équestres et à tous les intéressés. Toutes les informations se trouvent sous http://www.fnch.ch/forum-fsse. Nous nous réjouissons de votre participation!

Bilan intermédiaire du projet «Inscription en ligne obligatoire»
La directrice de la FSSE, Sandra Wiedmer, a par ailleurs donné des informations quant à l’état actuel du projet «Inscription en ligne obligatoire». Le groupe de travail ainsi que divers groupes d’experts ont élaboré et présenté de bonnes propositions de solutions. Il en ressort surtout l’importance du bon fonctionnement du logiciel de manifestation et d’une connexion sans encombre au système de la FSSE. La FSSE est actuellement encore en négociation afin de pouvoir proposer aussi à l’avenir les meilleures solutions dans le domaine des logiciels de manifestation aux organisateurs. Le début de la phase d’essai devrait donc avoir lieu début 2016. L’introduction du nouveau système est prévue pour début 2017.

Plus de 150 personnes élues dans les Directoires et les Commissions
Lors de sa séance, le Comité a procédé aux réélections et aux nouvelles élections au sein des Directoires et des Commissions. Les personnes nouvellement élues reprendront leur fonction à haute responsabilité dès le 1er octobre 2015. Dans la discipline Para-Equestrian, la cheffe de longue date de la discipline, Simone Rubli, a remis sa démission avec effet immédiat. La direction revient donc directement à la nouvelle chef de discipline Claudia Gunziger. Le Comité de la FSSE remercie Simone Rubli pour son énorme investissement ces dernières années et sa participation engagée dans le développement de la discipline Para-Equestrian en Suisse.
> Informations détaillées sur les élections

Comm.


Ce week-end

À l'étranger

En Suisse

National & championnats de Suisse de la relève
Chalet-à-Gobet/VD

Dans la même catégorie

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand

Le magazine a bien été ajouté à votre panier !

Continuer sur le site Voir le panier