La Coupe des Nations de Linz à l'Ukraine. La Suisse 9e.

Quatorze nations, dont plusieurs alignant parallèlement leur première équipe en Super Ligue à La Baule, participaient vendredi au Prix des Nations du CSIO d'Autriche, à Linz. L'Ukraine avec l'ex-Brésilien Cassio Rivetti sur Verdi (0 + 0), l'ex-allemand Björn Nagel sur Niack de l'Abbaye (0 + 0), grands artisans de ce succès, Katharina Offel sur l'étalon Vivant, l'ex-crack de l'Australie (8 + 1), et le sponsor de cette équipe, Aleksander Onyischhenko, qui pour une fois a compté une fois en selle sur Comte d'Arsouilles (5 + 17), a gagné avec 6 pts et plus d'une barre d'avance sur le Brésil B (Luiz F. de Azevedo, Carlos Motta Ribas, Jose R. Reynoso Fernandes et Pedro Veniss) coaché par Jean-Maurice Bonneau, et plus de deux barres de marge sur le Canada, qui alignait le merveilleux vétéran Ian Millar et trois autres "Olympiens" possibles, 4e, et sur le Mexique, plus de quatre barres sur l'Allemagne D, le Qatar et l'Arabie Saoudite, 5es ex. Très panaché ce palmarès!

Avec 36 pts, la Suisse a fini à plus de six barres de l'Ukraine, à la 9e place (dix équipes en seconde manche). Jane Richard Philips (photo, 0 + 8 avec Upanisad di San Patrignano) et Niklaus Rutschi (4 + 4 avec Narbonne Z) ont été les plus consistants. Alexandra Fricker (8 + 12 avec Albführen's Memphis) et Paul Freimüller (él + 20 avec Biness van Overis) ont été plus malheureux, surtout le Zurichois, qui a chuté au premier tour, à la sortie du triple. Cela ne donnait pas franchement confiance pour le second tour!

Auparavant, Paul Freimüller avait tout de même gagné une épreuve ce vendredi avec Uppie de Lis, déjà 7e la veille, Niklaus Rutschi s'est bien classé et Aurélie Wettstein - qui monte aussi le CSIO - était 2e d'une épreuve pour jeunes cavaliers avec Santos XL, derrière une Polonaise. GP dimanche.

A. P.


Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand