Las Vegas: Bertram Allen, 19 ans, 1er, et Flexible, 19 ans aussi, 2e! Steve Guerdat 5e et Martin Fuchs 7e

Excellent départ du jeune prodige Irlandais, des vétérans Rich Fellers et Flexible ainsi que de deux Suisses sur trois. En revanche, Pius Schwizer n’est que 24e de cet Acte I de la 37e Coupe du monde.

Bertram Allen,Molly Malone V,Flexible,Rich Fellers,Steve Guerdat,Albführen's Paille,Martin Fuchs,Las Vegas Bertram Allen et Molly Malone V ont pris les commandes.

Comme aux Jeux équestres mondiaux de Caen, voici huit mois, c’est un jeune prodige de 19 ans qui a remporté la chasse, la première épreuve de cette 37e finale de Coupe du monde, dans la nuit de jeudi à vendredi à Las Vegas. Et c’est le même, Bertram Allen, qui fêtera ses 20 ans le 1er août et a déjà l’assurance et la science d’un vieux chevronné, le liant et le sentiment des tout meilleurs! Champion d’Europe poney à 15 ans, le jeune Irlandais a ensuite franchi toutes les étapes avec sa géniale grise Molly Malone V (11 ans), une fille de Kannan, avec laquelle il s’entend comme pas deux.
Déroulant un parcours de rêve, l’imperturbable Bertram Allen et la souple et généreuse Molly Malone V ont fait un tour idéal. La jument n’avait pas de grosse marge - il y a eu quelques touchettes - mais elle ne perdait de temps nulle part. A l’arrivée, plus de six dixièmes d’avance sur Flexible, l’incroyable étalon (par Cruising) du Californien Rich Fellers, déjà 2e de la finale 2009, 1er en 2012 (devant Steve Guerdat) et 2e ici. Flexible a 19 ans, « mais il a toujours la même forme, la même envie, et le public de Vegas lui a encore enlevé quatre ou cinq ans », a lâché Fellers. 

Cornet’s Cristallo en clinique
Flexible avait eu des coliques en début de semaine (« C’est la première fois de sa vie! », mais il s’en est remis à temps. A l’inverse, Cornet’s Cristallo a souffert de coliques jeudi et il a fallu l’emmener en clinique peu avant l’épreuve. Forfait pour Marco Kutscher, abandon pour Marcus Ehning dans le triple (le facétieux Singular LS La Silla ne semblait pas dans son assiette), 23e rang pour Hansi Dreher… le bilan allemand serait catastrophique si Daniel Deusser n’était pas 10e et encore dans la course. Le tenant du titre et no 1 mondial actuel a fait une barre sur le vertical no 11 (excès de confiance en coupant trop bien?), il aurait sinon gagné avec son beau Cornet d’Amour…
Une faute aussi pour d’autres favoris, comme McLain Ward, 13e avec Rotchchild (sinon 1er), Kevin Staut, 14e avec Silvana HDC (sinon 2e), Beezie Madden, 15e avec Simon (sinon 6e) ou Lucy Davis, 16e avec Barron, mais, au vu de l’histoire, le Top 16 garde ses chances de podium, sinon de victoire. Nino n’était-il pas 17e en 2013 à Göteborg avant de gagner le lendemain?

Steve Guerdat monte au millimètre
Sur les trois Suisses ici, deux ont réussi un départ idéal dans cette chasse assez compliquée et technique habilement tracée par Tony d’Ambrosio, qui a réussi à rester fair pour les chevaux (avec des distances correctes et des barres qui tiennent un peu), tout en faisant un vrai tri dans cette arène minuscule, un peu biscornue, avec des obstacles forcément dans des coins. Steve Guerdat a demandé à Albführen’s Paille exactement ce qu’elle pouvait lui donner: du grand art et un 5e rang qui laisse tous les espoirs. 3e en 2007 (ici), 2e en 2012 et en 2013, le Jurassien peut viser la victoire.

Première réussie pour Martin
Idem pour Martin Fuchs, qui dispute là son premier grand championnat. « Je suis content de ma Première et très satisfait de mon cheval », a dit le jeune Zurichois, sans faute et audacieux, sans excès, avec PSG Future, 7e. Avec Bertram Allen, 1er, et le Belge Jos Verlooy (19 ans aussi!), 8e à un dixième de Martin Fuchs, cela fait trois jeunets dans le Top 8!
Départ raté, en revanche, pour le troisième Suisse, Pius Schwizer, qui a déjà renversé le vertical no 3 et fait la faute sur l’ultime oxer avec Toulago. A l’arrivée, le 24e rang, synonyme de finale déjà un peu bouchée. Il faudrait sans doute un double sans-faute ce soir pour viser un Top 10 dimanche. Reste que hormis les Français, qui placent Patrice Delaveau 3e exaequo avec l’étonnant Jur Vrieling (Orient Express HDC a dû faire de gros efforts pour s’en sortir, surtout après sa glissade sur un sol très médiocre), Pénélope Leprévost 6e sur un Vagabond de la Pomme « facile » et Kevin Staut 14e, les Suisses ont fait la plus forte impression d’ensemble. 
Quand on voit les Allemands, où Deusser est déjà bien seul…, et d’autres, Laura Kraut, Todd Minikus distancés, Katie Dinan (cruel, son parcours, dur dur pour son coach Beat Mändli!) éliminée, une Edwina Tops-Alexander à la ramasse, déjà out sur le no 3, quel tri! Cela dit, tout reste à faire, rendez-vous cette nuit (à 4h ou reprise à 9h sur Equidia)!
A. P.


Dans la même catégorie

Les tournées se poursuivent

Les tournées se poursuivent

17 février 2021    Saut

Martin Fuchs 2e du GP 5* de Wellington

Martin Fuchs 2e du GP 5* de Wellington

14 février 2021    Saut

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand

Le magazine a bien été ajouté à votre panier !

Continuer sur le site Voir le panier