Le CSI5* de Bâle attire l’élite européenne

Ce jeudi débute la 8e édition du CSI 5 étoiles de Bâle. Les Suisses y remporteront-ils enfin une épreuve majeure?

CSI Bâle,Basel CSI, La belle piste du CSI 5* de Bâle

Souvent deuxièmes, mais jamais premiers, les Suisses dans les grandes épreuves de Bâle, depuis le lancement de ce CSI 5 étoiles à la Halle St-Jacques, en 2010! Sera-ce pour cette année? Romain Duguet, 2e de la grosse épreuve du samedi l’hiver dernier avec Twentytwo des Biches, devrait y monter Quorida de Treho, Martin Fuchs Clooney, Paul Estermann Castlefield Eclipse et Lord Pepsi, Pius Schwizer PSG Future, Niklaus Rutschi, 2e le vendredi en 2016, Windsor XV.
Tout comme la Bâloise Janika Sprunger, sans Bonne Chance, Steve Guerdat laisse, lui, ses cracks Corbinian et Bianca au repos, mais pourra compter sur Big Red, excellent à Stuttgart et tout près du compte à Genève. « On doit encore apprendre à mieux se connaître, régler de petits détails, mais ça vient et il a beaucoup de qualités », dit le Romand. Albführen’s Happiness et Dioleen complètent son lot. L’an passé, le Jurassien avait fait l’impasse sur Bâle, déçu que le Grand Prix se déroule à nouveau sur trois tours, mais cette année, il n’y a que deux manches et le Jurassien, qui apprécie du reste la piste et l’organisation bâloises, est bien là.
Du côté romand encore, Christina Liebherr, Jane Richard Philips, Edwin Smits (avec Rouge Pierreville uniquement, suite à la vente de Copain du Perchet CH et à la légère blessure de Dandiego) ou le jeune Neuchâtelois Bryan Balsiger. On suivra aussi attentivement le retour du vétéran bâlois Walter Gabathuler (63 ans), qui a deux nouveaux cracks confiés par le mécène de ce CSI, Thomas Straumann.


Christian Ahlmann gardera-t-il son bien?
Parmi les têtes d’affiche, le vainqueur du Grand Prix l’an passé Christian Ahlmann, sa dauphine Pénélope Leprévost, et toute l’équipe olympique tricolore, avec Simon Delestre et Patrice Delaveau en sus, le nouveau no 1 Daniel Deusser, Marcus Ehning, Scott Brash, John et Michael Whitaker, Grégory Wathelet, Jérôme Guéry, Niels Bruynseels et les frères Whitaker, Rolf G. Bengtsson et cie.
En revanche, la Portugaise Luciana Diniz, victorieuse en 2013 et 2015, encore 3e l’an passé avec l’adorable Fit for Fun, n’est toujours pas remise de sa fracture du pied. 
Au programme, une belle épreuve (155cm) au chrono jeudi dès 19h45, le Championnat de Bâle (155cm) avec barrage vendredi dès 19h30, le Prix du Grand Hôtel Les Trois Rois (150cm avec barrage) samedi dès 19h30 et le Grand Prix Longines, en deux manches (winning round, 160 cm) et doté de 330’000 fr., dimanche dès 14h15, retransmis sur RTS2 dès 14h40 env. (et sur le site internet auparavant). Toutes les autres épreuves peuvent être suivies sur clipmyhorse. Certaines épreuves du tour amateur ont été avancées, le nombre de participants étant en augmentation.
A. P.


Ce week-end

À l'étranger

En Suisse

Championnats romands élite et juniors – saut
Sion/VS

Coupe IENA des jeunes chevaux
Avenches/VD

Approbation des étalons, concours de juments et championnat des poulains
Haras national suisse à Avenches/VD

Dans la même catégorie

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand

Le magazine a bien été ajouté à votre panier !

Continuer sur le site Voir le panier