Le Prestige St Lois de Hus quitte la France pour les Fuchs

Encore victorieux dimanche avec Kevin Staut, le bouillant S. F. va arriver en Suisse

Si Kevin Staut a pu conserver sa jument de tête, Silvana, grâce à l'aide du Haras des Coudrettes, déjà mécène de Patrice Delaveau notamment, il a perdu tous les autres chevaux du Haras de Hus, qui fut longtemps son gros sponsor: Banda de Hus, chez Grégory Wathelet, Zeta de Hus, chez Michel Robert, et maintenant Le Prestige St Lois de Hus, en partance pour la Suisse. Avec cet énergique hongre bai de 13 ans (par Quidam de Revel et par Grand Veneur), doté de beaucoup de force mais pas facile à canaliser (on connaît ses fameux coups de cul!), Kevin Staut disputait déjà Coupes des Nations (deux victoires) et GP en 2008. L'année suivante, il était 3e du GP Coupe du monde Rolex FEI de Londres, puis en 2010 2e du GP GCT de Cannes et 3e du GP d'Hickstead tout en gagnant plusieurs 150 cm, en 2011 et 2012 souvent victorieux ou placé et encore 1er dimanche et 2e la veille, le week-end passé à Valence-Oliva.

La fin d'une époque

"Notre collaboration s'achève de la plus belle des manières, Le Prestige m’offre une victoire et également une deuxième place dans une épreuve au chronomètre, la veille. Je quitte donc Valence avec un peu de tristesse car Le Prestige est un cheval que j’aime beaucoup. Il possède une personnalité incroyable qui lui permet d’être aussi compétitif. Il est en même temps très attachant. ", écrit en substance Kevin Staut sur son site internet.

C'est donc à la fois la fin de sa carrière avec Le Prestige et le terme de sa collaboration avec le Haras de Hus. On avait bien compris que les rapports étaient devenus tendus depuis le départ successif de ses autres chevaux et le rachat de Silvana, mais là, c'est fini. L'arrivée de Rêveur de Hurtebise (ex Malin Baryard Johnsson comble heureusement un peu ce vide). Et l'ex no 1 mondial (7e au classement des Rolex Rankings de ce mois) annonce sur son site que Le Prestige va désormais évoluer sous couleurs suisses, au sein de l'écurie Fuchs.

En Suisse pour être vendu

Joint au téléphone en Allemagne, Thomas Fuchs nous a confirmé ce mardi en fin de journée la nouvelle. "Le cheval n'est pas encore arrivé. Je ne sais pas encore qui le montera. Il sera à vendre, de toute façon. C'est un très bon cheval, ma mission est de trouver un acheteur et d'ici là, on le montera. Je ne sais pas encore si c'est Martin ou sa copine (ndlr: la Finlandaise Anna Julia Kontio) qui le montera, dans le but de le vendre", souligne encore Thomas Fuchs. A moins qu'un sponsor ne se déclare…

Martin Fuchs n'avait plus de cheval de tête depuis les blessures survenues à Ideo du Thot et à Principal. Ce dernier a déjà ressauté et les Fuchs espèrent qu'il sera prêt pour St. Gall "ou en tout cas pour les Championnats d'Europe jeunes cavaliers. On ne pense plus trop aux JO, plutôt aux Européens", ajoute Thomas Fuchs. Le Prestige pourrait permettre au grand espoir zurichois (qui fêtera ses 20 ans cet été) de monter de grosses épreuves dans l'intervalle, si l'entente s'avère fructueuse.

Alban Poudret


Dans la même catégorie

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand