LOGO FSSE

Le mot de Charles Trolliet, président de la FSSE

Chères amies et chers amis des chevaux, chers responsables d’associations et de sociétés, chers officiels et chers organisateurs,
 
Ce nouveau type de coronavirus et les mesures restrictives du Conseil fédéral qui lui sont liées déterminent notre quotidien, nous déstabilisent et chamboulent nos habitudes. Cette situation exceptionnelle est éprouvante à bien des égards.

En Suisse, nous avons cependant la chance de pouvoir encore bouger librement et nous rendre vers nos chevaux. Et un coup d’œil sur ce qui se passe chez nos voisins proches prouve que ce n’est pas une évidence dans la situation actuelle.  

Afin que cela reste ainsi en Suisse, nous sommes tous appelés à respecter les directives de la Confédération. Cette situation exige de nous tous de la solidarité, du bon sens et de la prudence. Ne vous focalisez pas sur la légalité stricto sensu mais tentez de comprendre pourquoi certaines règles ont été promulguées et quel est le but recherché. Nous devons réfléchir à la manière concrète d’appliquer les règles de distance et d’hygiène dans nos contacts autour des chevaux, nous demander comment prêter main forte au groupe des personnes particulièrement à risque, éviter de prendre des risques inutiles dans le cadre des soins aux chevaux et lorsqu’on les bouge afin de ne pas devoir utiliser un lit d’hôpital suite à un accident de cheval. Faites confiance aux exploitants de manèges et d’écuries de pension et renoncez aux visites qui ne sont pas nécessaires au bien-être du cheval. Il s’agit en l’état de faire preuve de discernement: qu’est-ce qui nécessaire pour les soins de base du cheval et donc que suis-je obligé de faire, et qu’est-ce qui relève de mon plaisir personnel et qui devrait donc être évité?

Et si nous sommes irrités car notre cours d’équitation hebdomadaire a été annulé, nous devrions plutôt penser aux nombreuses PME – les fidèles sponsors de nos concours – qui doivent fermer leur entreprise et qui craignent pour leur survie économique sachant que les loyers de magasins et les salaires des employés doivent continuer à être payés. Heureusement que dans ce contexte, la Confédération a promis une aide rapide et sans formalités excessives.

Nos manèges et nos exploitations équestres sont confrontés à d’immenses défis et ils sont reconnaissants pour la solidarité et le soutien de la communauté équine. L’organisation professionnelle Swiss Horse Professionals (SHP) s’engagera avec la Fédération Suisse des Sports Equestres (FSSE) pour mettre en œuvre de solutions destinées à minimiser le plus possible leurs difficultés économiques.

Je vous invite donc à rester calmes et à vous poser un peu. Renoncez aux transports inutiles de chevaux pour les entraînements et promenez-vous plutôt en forêt avec votre cheval en respectant strictement les mesures d’hygiène et les distances avant, durant et après votre activité avec le cheval. Apportez-lui les soins nécessaires et soyez reconnaissants de pouvoir savourer ces bons moments – ce qui n’est pas une évidence. Nous devons absolument réagir! Nous devons scrupuleusement respecter les consignes au lieu de chercher des échappatoires. C’est le seul moyen pour éviter que les restrictions ne deviennent encore plus sévères.
Tenez bon et restez en bonne santé!
 
Charles Trolliet
Président de la FSSE


Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand

Le magazine a bien été ajouté à votre panier !

Continuer sur le site Voir le panier