Martin Fuchs Leone Jei Dinard©Tiffany van Halle Martin Fuchs et Leone Jei à Dinard. ©Tiffany van Halle

Le quintette de base a joué le(s) jeu(x)

Les atouts suisses pour les Jeux olympiques de Paris 2024

Nous avons demandé aux cinq piliers actuels de l’équipe de Suisse de saut, ceux qui devraient probablement composer le team de... trois (+ un réserviste) aux JO de 2024, de nous dire sur quel cheval ils misent en priorité pour Paris et lesquels pourraient aussi pointer le bout de leurs oreilles d’ici là. Des questions délicates à vingt mois de l’échéance, bien sûr, aussi parce que la plupart ont plusieurs propriétaires de chevaux, mais ils ont tous joué le(s) jeu(x). Merci à eux! Nous les avons mis dans l’ordre de leur ranking mondial, pas forcément dans celui de leurs chances d’en être!

Martin Fuchs : «Leone Jei, si tout va bien »

  • Martin, quand vous vous imaginez entrant en piste en août 2024 à Paris, c’est sur quel cheval ?
  • Paris, c’est encore loin, la question est difficile. En premier, je citerais Leone Jei, mais il y en a d’autres, Rahmannshof’s UpgradeCommissar Pezi et Conner Jei. Aujourd’hui, Leone Jei est le n°1, c’est clair, et il n’a que 10 ans, il a tout le potentiel pour les grands championnats et encore une marge de progression. Cette année, on était 11es aux Mondiaux de Herning et on n’était pas content, ça montre le niveau du cheval ! C’est un crack taillé pour les grandes épreuves, il avait le potentiel pour ...

Retrouvez l'intégralité de cet article dans le n° de décembre-janvier de votre magazine


Ce week-end

À l'étranger

En Suisse

Dans la même catégorie

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand

Le magazine a bien été ajouté à votre panier !

Continuer sur le site Voir le panier