Steve Guerdat,Albführen's Bianca,No 1 mondial,Martin Fuchs Steve Guerdat fait la course seul en tête depuis sept mois et sans jamais forcer, en brillant en alternance avec tous ses chevaux. Photo Nathalie Poudret

Phénoménal : Steve Guerdat accroît son leadership, avec 445 pts d’avance !

Le Jurassien est No 1 mondial pour le septième mois consécutif. Peder Fredricson reste 2e, Martin Fuchs 3e, mais derrière, c’est très serré.

En tête du classement mondial de saut d’obstacles depuis début janvier, Steve Guerdat va passer son septième mois au sommet de la hiérarchie mondiale. Mieux, fort de ses brillants résultats à Spruce Meadows, le Jurassien augmente son total et accroît encore son avance sur ses poursuivants. Et tout ça sans jamais forcer, en brillant en alternance avec tous ses chevaux. Impressionnant !
Avec le fabuleux total de 3522 pts, Steve Guerdat a 445 pts d’avance sur le Suédois Peder Fredricson, Brillant à Stockholm (doublé) et 2e avec 3077 pts, et 465 sur son pote Martin Fuchs, 3e avec 3057 pts. C’est le deuxième mois que le jeune Zurichois, double vainqueur à Estoril, est 3e et que deux Helvètes figurent dans le trio de tête de ces Longines rankings. Magique !

Deusser vise le podium

Daniel Deusser, victorieux à Sopot et 3e à Cannes, est 4e avec 3037 pts, et il talonne le Suédois et le Zurichois. Ils sont tous trois dans un mouchoir de poche et ça se joue à une (grosse) victoire près. Suivent beaucoup plus loin Pieter Devos, 5e avec 2745 pts, McLain Ward, le meilleur US, Niels Bruynseels, Kent Farrington, Beezie Madden et Marcus Ehning, qui boucle le Top 10. Cela fait donc trois Américains, deux Suisses, deux Belges, deux Allemands et un Suédois dans le Top 10, mais Henrik von Eckermann, 11e (=), est tout près (à 6 pts !) d’y entrer.
Harrie Smolders, 13e (-4), le grand dominateur de 2018 (il avait été huit mois en tête), s’éloigne de ce groupe, au moment où Maikel van der Vleuten, 16e (+7), s’en rapproche un peu.

 +179 pour Marie Pellegrin

Pius Schwizer conserve son 24e rang, mais derrière ces « trois Suisses », il faut remonter assez loin pour trouver le quatrième, Beat Mändli, 127e (+7), ou le cinquième, Niklaus Rutschi, 139e (-8). Janika Sprunger, 141e (-39), perd logiquement du terrain tandis que Paul Estermann, 182e (+27) en regagne un peu, mais ça ne fait que 7 Suisses dans le Top 200, là où il y avait parfois plus dans le Top 100.
Edwin Smits, 219e (+17), est notre No 8, Bryan Balsiger, 223e (+37) notre no 9, mais bien plus haut dans le carnet des sélectionneurs pour les Européens, et Werner Muff, 229e (-56), boucle le premier groupe de dix. Barbara Schnieper, 274e (-7), en sera sans doute bientôt.
Du côté romand, on trouve ensuite Romain Duguet, 288e (-19), Yannick Jorand, 335e (-2), Marie Pellegrin, 348e (+179), qui n’en finit pas de grimper, Faye Schoch, 377e (+28), Alain Jufer, 454e (+19), Edouard Schmitz, 481e (-8), et Anthony Bourquard, 485e (+18). 
A noter enfin qu’Alexandra Amar passe de la 1242e à la 947e ex æquo, Matias Larocca de la 1138e à la 947e ex æquo.
Alban Poudret


Ce week-end

À l'étranger

En Suisse

Dans la même catégorie

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand

Le magazine a bien été ajouté à votre panier !

Continuer sur le site Voir le panier