Pourquoi la Belgique attire autant de champions ? Un des nombreux articles que vous pourrez découvrir dans Le Cavalier Romand de mars.

Mars 2017 Mars 2017

Le Cavalier Romand de mars est en kiosque ! Vous y lirez et découvrirez toute l’actualité des sports équestres avec le CSI de Zurich, les portraits de champions sous l’objectif de Clément Grandjean, le 32e Cheval-Passion à Avignon, la première partie d’un dossier passionnant sur le transfert d’embryon ainsi qu’un autre dossier : «Pourquoi la Belgique attire les champions ?». Voici le début :

«Sur la scène des sports équestres, et celle du saut d’obstacles en particulier, la Belgique occupe une place centrale. Tout s’y passe, du commerce à l’élevage en passant par le sport, avec une impressionnante concentration de concours internationaux. Du coup, de nombreux cavaliers étrangers posent leurs valises en Belgique afin de bénéficier de ce « climat » propice au business et au sport. Ce pays de 30’528 km2 est plus petit que la Suisse et peut donc facilement être comparé à nos contrées. La Suisse n’est toutefois pas prête de ravir sa place à la Belgique, et ce pour plusieurs raisons.

Ultra-central

S’il y a bien un aspect déterminant dans l’importance que prend un pays dans le monde du cheval, c’est d’abord sa situation géographique. De ce côté-là, la Belgique a tout bon : les cavaliers, basés en plein centre de l’Europe sont, au prix de quelques heures de route, à portée de camion de dizaines de CSI en Allemagne ou aux Pays-Bas. Et même s’ils ne veulent pas se déplacer, sachez que l’année 2017 verra plus de 80 concours internationaux dans toutes les disciplines se dérouler en Belgique, dont 67 en saut d’obstacles. Sur ce total impressionnant, on ne dénombre pas moins de six CSI5*.

Un argument de poids que souligne notamment Grégory Wathelet : « Il y a beaucoup d’installations à proximité. Je n’ai pas besoin de faire plus de deux ou trois heures de camion pour avoir tous les week-ends un international 2* ou 3* en Belgique, en Hollande ou en Allemagne. Pour les cavaliers qui viennent d’un pays extra-européen ou d’un lieu éloigné du nord de l’Europe, la Belgique constitue une base appréciée et très centrale. » D’aucuns argueront que la Suisse est, elle aussi, bien placée. Mais avec 14 CSI, dont 6 concours 5* il est vrai, difficile d’imaginer rivaliser avec le poids lourd belge.

Le cheval dans les mœurs

En 2013, une étude statistique plaçait la Belgique parmi les pays les plus importants pour la Fédération équestre internationale (FEI). Ne figurait-elle pas juste après la France, les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et l’Allemagne. Il n’en faut pas plus pour faire bondir Eugène Mathy, l frère du double médaillé olympique et oncle de François Jr, qui était alors président de la Ligue équestre Wallonie Bruxelles. Son courroux ? L’étude ne met pas en rapport le nombre de chevaux avec la population des divers pays cités…»

La suite (3 pages) à découvrir. Et bien sûr toutes nos rubriques mensuelles de Au galop aux cantons en passant par la relève (avec les propos de Jessica Kürten sur les espoirs en lice à Zurich).

Annuaire 2017 Annuaire 2017

Le 30e Annuaire 2017 du Cavalier Romand, grâce auquel vous pourrez agender toutes vos sorties et trouver les adresses indispensables, est en vente dans les kiosques, si vous êtes abonné, vous le recevrez avec le no de mars.

N’hésitez plus à vous abonnez sur www.cavalier-romand.ch/fr/Abonnez-vous.html, vous bénéficierez de plein d’autres avantages, comme des entrées au CHI de Genève, à la BEA à Equitalyon et d’autres actions durant l’année.

La rédaction


Ce week-end

À l'étranger

En Suisse

Championnats romands élite et juniors – saut
Sion/VS

Coupe IENA des jeunes chevaux
Avenches/VD

Approbation des étalons, concours de juments et championnat des poulains
Haras national suisse à Avenches/VD

Dans la même catégorie

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand

Le magazine a bien été ajouté à votre panier !

Continuer sur le site Voir le panier