©Geneviève de Sepibus Laurine Schüpbach et Utchin un Prince. ©Geneviève de Sepibus

Rencontre avec Laurine Schüpbach : une passion familiale

Depuis deux ans déjà, Laurine Schüpbach s’illustre sur le Tour Romand. Sa belle régularité lui a notamment permis de prendre la 3e place du classement général de ce circuit l’année dernière. En plus de briller avec Utchin Un Prince, la Broyarde débourre et forme des jeunes chevaux. Déjà brillante chez les poneys, cette cavalière de 28 ans basée à Sassel/ VD tient la passion du cheval de ses parents, bien que ceux-ci ne lui aient jamais « parlé cheval » avant qu’elle ne le demande. Rencontre.

  • Laurine, comment avez-vous commencé l’équitation ?
     
  • Je suis née dans une famille «très foot», mais à l’âge de sept ans, j’ai demandé à faire du poney. Mes parents sont tous les deux cavaliers. Toutefois, ils ont arrêté juste avant ma naissance. Petite, ils ne m’ont jamais mise à poney et ils ne m’ont même jamais parlé de cheval avant que je les supplie de me laisser arrêter le foot et de m’emmener dans des écuries ! 
     
  • Et finalement, ils sont devenus vos plus fidèles supporters !
     
  • On est un vrai team, en effet ! Au début, lorsque s’est posée la question de l’achat d’un poney, cela faisait 10 ans qu’ils avaient arrêté et ils n’étaient pas trop chauds. Et au final... 

Retrouvez l'intégralité de cette interview dans le dernier numéro de votre magazine


Ce week-end

À l'étranger

En Suisse

Dans la même catégorie

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand

Le magazine a bien été ajouté à votre panier !

Continuer sur le site Voir le panier