Saut : Kent Farrington reste no 1 de justesse, Steve Guerdat 9e, Martin Fuchs 16e

L’Américain garde 5 petits points d’avance sur Harrie Smolders. Steve Guerdat reste dans le Top 10, son pote Martin le quitte après un mois.

Kent Farrington,rankings,Steve Guerdat Kent Farrington reste en tête du classement mondial, malgré sa jambe cassée

Un an pile que Kent Farrington règne sur le saut d’obstacles mondial ! sacré bail et ce malgré une fracture de la jambe survenue mi-février ! L’Américain devrait hélas perdre sa position le mois prochain, puisqu’il ne se remettra vraisemblablement en selle qu’à la fin du mois et que dans l’intervalle se disputera la finale de la Coupe du monde à Paris (du 11 au 15 avril) et de gros CSI. 
Or Harrie Smolders n’est plus qu’à cinq petits points de l’Américain : 3103 contre 3108, une paille ! Et Smolders est qualifié pour Paris-Bercy. Suivent Peder Fredricson, désormais sur le podium (3e, comme à la dernière finale du Top 10, sa première !), et deux Français, Kevin Staut, 4e (=), très stable, et Simon Delestre, 5e (+4), de retour au premier plan après un période plus floue. 
A l’inverse, McLain Ward, 8e (-5), perd –provisoirement- le bénéfice de son sacre à la finale Coupe du monde d’Omaha, mais comme il va débarqur à Paris avec sa fabuleuse HH Azur, il pourrait reprendre bientôt l’ascenseur (ou le monte-charge !). Henrik von Eckermann, 6e (=), et Lorenzo de Luca, 7e (=), le précèdent.

Plusieus as hors du Top 10
Steve Guerdat, 9e (-1), suit McLain Ward, lui qui avait gagné les deux précédentes Coupe du monde (2015 et 2016) et ils pourraient tous deux à nouveau briller la semaine prochaine. Le Suisse ne misera-t-il pas sur sa belle et bonne Bianca ? 
Alberto Zorzi, 10e (+3), rejoint le club très prisé du Top 10, au détriment de Niels Bruynseels, le héros de Bois-le-Duc (2e aussi au Grand Palais), qui progresse de la 14e à la 11e place, mais manque le cut pour 11 pts. Marcus Ehning, autre cavalier brillant à Bois-le-Duc et à Paris, est 12e (+6).  Suivent Lamaze, van der Vleuten et Devos.

12 Suisses dans le Top 200
Martin Fuchs, lui, recule de la 9 place ex æquo à la 16e. Le Zurichois perd ses bons points d’Omaha et il aura encore les 410 pts glanés l’an passé à Mexico et à Miami à défendre ce mois-ci. Il s’en ira cette fois à Shangai (?), puis à Samorin. Il n’aura donc goûté les joies du Top 10 qu’un seul mois, mais ce n’est que partie remise, sans doute.

Du côté suisse, on trouve ensuite Werner Muff, 56e (=), hyper stable, Pius Schwizer, 57e (+6) et Janika Sprunger, 67e (+6), qui ont fait de bons classements en mars, et Romain Duguet, 73e (-14), qui perd le bénéfice de sa fabuleuse 2e place à la finale d'Omaha. Sept Suisses dans le Top 100, c’est peu.
Suivent Paul Estermann, 106e (=), Beat Mändli, 113e (+23), brillant en Floride, mais absent à Paris, Nadja Peter Steiner, 120 (-10), qui est à pied depuis cinq mois déjà (dur, dur !), Alain Jufer, 153e (-7), et Edwin Smits, 185e (-30), soit 12 Suisses dans le Top 200. Niklaus Rutschi est 201e (+18), Philip Züger 271e (-28), Jane Richard Philips 297e (-11), Daniel Etter 338e (-25),Walter Gabathuler 361e (+15), Martina Meroni 395e (-14). 

Alban Poudret


Ce week-end

À l'étranger

En Suisse

Dans la même catégorie

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand

Le magazine a bien été ajouté à votre panier !

Continuer sur le site Voir le panier