Julien Epaillard et Caracole de la Roque gagnent la chasse des Mondiaux de Herning 2022. © Fabienne Bujard Julien Epaillard et Caracole de la Roque gagnent la chasse des Mondiaux de Herning 2022. © Fabienne Bujard

Saut aux Mondiaux : Epaillard et la Suède mènent le bal, mais Martin Fuchs et la Suisse sont bien placés

A Herning, Julien Epaillard a fait une démonstration dans la chasse, mais Martin Fuchs était 3e à sept dixièmes et Steve Guerdat aurait gagné sans une petite faute sur le 12b. La Suisse est 5e, à moins d’une barre des Suédois, 1ers.

Avec Caracole de la Roque, Epaillard caracole en tête. Celui qui est réputé être le cavalier le plus rapide du monde a gagné la chasse de ces mondiaux de Herning « à la mode ». Le Normand a ainsi devancé Scott Brash, 2e (comme à Aix !) avec Hello Jefferson, Martin Fuchs, 3e avec un Leone Jei très impressionnant, et les Suédois Peder Fredricson et Henrik von Eckermann. Rien que des cadors (ou des cas d’or !).

Steve Guerdat aurait pu mettre tout ce beau monde d’accord, puisqu’il signa le tour le plus rapide du jour (103 partants !) avec Venard de Cerisy. Il fut audacieux à l’abord du dernier des trois doubles et la barre du 12b hésita, mais tomba. « Je suis super content de mon tour et de mon cheval… et très déçu du résultat », dira le Jurassien, 13e au lieu d’être 1er comme aux derniers Mondiaux de Tryon dans la chasse.

Edouard Schmitz a réussi son entrée

Ce double avait coûté encore beaucoup plus cher à Pius Schwizer, qui avait attaqué la triple-barre de trop loin avec Vancouver de Lanlore : une grosse faute et une volte inévitable pour reprendre la combinaison, d’où un 71e rang provisoire. « Mon cheval a été magnifique, mais il a cru un instant devoir resauter le no1, d’où notre distance et notre hésitation ».

Edouard Schmitz a su effacer l’ardoise en réussissant un joli tour à une faute (8a) avec Quno. « J’aurais dû faire plus confiance à mon cheval et moins ouvrir mon virage. Il a vraiment bien sauté ». Le jeune Genevois, 41e, n’a pas pris trop de risques, mais il a bien commencé sa grande aventure.

Cinq nations dans la même faute !

Par équipe, les positions sont très serrées. Il y a cinq équipes à moins de 3 pts, dans la même faute donc : la Suède, championne olympique, en tête devant la France, que la chute de Kevin Staut n’a guère pénalisée, la Belgique, très homogène, la Grande-Bretagne et la Suisse. Soit les cinq grandes favorites… avec l’Allemagne, 6e à plus d’une faute. « On y croit, on a quatre super cavaliers et des chevaux en grande forme » répète le chef de l’équipe de Suisse Michel Sorg.

Le Brésil, 7e malgré l’élimination de Bernardo Alves, les Pays-Bas, les USA, voire l’Italie, 10e, ou l’Irlande, 11e ou le Canada, 12e, à moins de deux barres, n’ont pas dit leur dernier mot. Rendez-vous jeudi dès 13h sur rtssport.ch, puis sur notre site pour interviews et réactions.

Alban Poudret


Ce week-end

À l'étranger

En Suisse

Dans la même catégorie

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand

Le magazine a bien été ajouté à votre panier !

Continuer sur le site Voir le panier