Saut par équipe: la Suisse, 2e, cède la tête à la Suède, mais reste dans la même faute

Le grand final par équipe de vendredi soir (à suivre dès 20h10 sur RTS 2) sera palpitant, avec six équipes pour trois médailles.

Martin Fuchs et Clooney Martin Fuchs et Clooney ont signé un nouveau sans-faute… sous le regard de Malin Baryard-Johnsson!

Il y avait neuf équipes en lutte pour le podium par équipe après la chasse, il en reste en principe six. Moins d’une barre entre les Suédois (8,21 pts), qui ont pris les commandes, sous la houlette du maréchal Peder Fredricson, épatant avec All in et plus que jamais favori no 1, et de la princesse Malin Baryard-Johnsson, et les Suisses (11,15 pts), épatants aussi.
Suisses, 2es, Irlandais et Belges, 3es ex aequo au dixième près (12,11 pts), sont dans la même barre également. Les Irlandais courront probablement à trois, car Bertram Allen a eu plusieurs « black out ». Les Italiens, 5es avec 15,25 pts, et les Allemands, 6es avec 15,42 pts, sont à plus d’une faute des Helvètes, mais sans la moindre marge supplémentaire (dépassement de temps). Serré tout ça!
Pour les Espagnols, 7es avec 23,85 pts, les carottes sembles cuites, comme pour les Français, 8es et bien décevants hormis leur brillant leader Kevin Staut, 4e en individuel derrière Fredricson, Ehning et Luciana Diniz. Les Hollandais, 10es, sont remontés dans le Top 10 invité vendredi soir (à suivre dès 20h10 sur RTS 2), mais ils devront probablement céder leur couronne.
La Suisse a grillé son joker d’entrée de jeu, Nadja Peter Steiner écopant de 13 pts avec Saura de Fondcombe, en renversant les nos 6, 7 et 8. En quinze secondes, tout était perdu! « J’ai eu un problème d’équilibre sur le vertical no 3 et je n’ai pas pu vraiment rectifier avant le triple », résumait la Schwytzoise, bien déçue.
Le vrai numéro de Martin Fuchs 
Romain Duguet a remis les pendules à l’heure en signant un superbe sans-faute avec Twentytwo des Biches, juste entaché d’un point de temps. Une vraie assurance! Et quel numéro de la part de Martin Fuchs! « Ce fut vraiment compliqué, sauvage, mais la seule chose qui compte, c’est le sans-faute ! », a bien résumé le Zurichois. Son génial, mais bien sensible Clooney regarda fort la rivière, qu’il franchit sans mal, mais il se bloqua juste avant le triple. Son non moins génial cavalier mit la jambe et la conviction nécessaires pour qu’en deux foulées le beau gris franchisse cet enchaînement sans encombre.
Steve Guerdat était en train de signer un tour de rêve quand Bianca, plus aérienne que jamais, toucha l’oxer no 13: la poisse! La jolie jument suédoise bondit très haut, mais redescendit un poil trop tôt. « La distance me semblait bonne, Bianca ne fait jamais ce type de faute, je ne me l’explique pas. »
Le Jurassien ne voulait que penser à l’équipe: « Nous sommes 2es et nos espoirs sont intacts». Et Andy Kistler de surenchérir: « Avec trois champions comme ça, dont je suis de toute manière déjà très très fiers, on peut y croire. Et Nadja va aussi nous apporter un bon parcours, elle l’a souvent fait. »
Rendez-vous ce vendredi soir, dès 20h10 déjà sur RTS 2, car les meilleurs parcours de ce jeudi seront offerts en ouverture. Comme apéro!
Alban Poudret


Ce week-end

À l'étranger

En Suisse

Dans la même catégorie

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand

Le magazine a bien été ajouté à votre panier !

Continuer sur le site Voir le panier