Sophie Kasser-Deller s’est envolée

Sophie Sophie avec LB No Mercy

La rédaction du Cavalier Romand, où chaque membre de l’équipe était son ami(e) proche, est en deuil depuis jeudi. Sophie Kasser-Deller nous a quittés beaucoup trop tôt, à 54 ans, des suites d’une bien cruelle et injuste maladie, affrontée avec courage depuis plusieurs années. Nous ne dirons jamais assez notre gratitude pour tout ce que Sophie a apporté à notre magazine.

Sophie avait un oeil particulièrement ouvert, un regard avisé et différent, une façon bien à elle de lire l’actualité et surtout le monde équestre qui nous entoure. Elle était plus qu’une collaboratrice fidèle et enthousiaste, elle était rédactrice et porte-étendard des bonnes causes, elle amenait un supplément d’âme à notre magazine. Ces causes-là lui tenaient tant à coeur et elles avaient le mérite de rendre les cavaliers et les cavalières plus attentifs à l’essentiel: leur cheval. 

Nos pensées émues vont vers son cher époux Amédée et toute sa famille, ses parents, ses deux frères cavaliers émérites et passionnés comme elle, ainsi que leurs familles. Sophie, merci pour tout, tu nous manqueras beaucoup.

Nous reviendrons dans notre prochain numéro plus longuement sur ton beau parcours, ta soif de rectitude et de justice, ton amour des chevaux, ton admiration pour Nuno Oliveira, Jean d’Orgeix ou des éthologues, que tu servais avec ta belle plume.

Alban Poudret, au nom de toute la rédaction du Cavalier Romand

 

Pour les obsèques, prière de se référer à l’avis de la famille.


Ce week-end

À l'étranger

En Suisse

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand

Le magazine a bien été ajouté à votre panier !

Continuer sur le site Voir le panier