Schwizer Pius, SUI, Vancouver de Lanlore Pius Schwizer et Vancouver de Lanlore iront à Omaha pour la finale de la Coupe du monde 2023.© Hippo Foto Media - Dirk Caremans

CHI-W de Göteborg : Pius Schwizer, 2e derrière Marc Dilasser, ira à la finale !

En prenant une belle 2e place dans le Grand Prix de Göteborg avec Vancouver de Lanlore, Pius Schwizer s’est qualifié pour la finale de la Coupe du monde de saut à Omaha. Victoire du Normand Marc Dilasser.

Sur un parcours difficile, technique et délicat, avec des sauts dans les arrondis de cette petite piste ovale, le Grand Prix de Göteborg n’a laissé que quatre candidats au barrage, sur un total de 36 candidats. Le Normand Marc Dilasser ouvrait le barrage et il a placé la barre haute avec son bon hongre de 13 ans Arioto du Gesvres : sans faute en 41,02 secondes. 

On a cru que Pius Schwizer serait à même d’aller le chercher avec l'excellent et très régulier étalon des Vorpe Vancouver de Lanlore, mais le Lucernois n’a pas pris tous les risques : une foulée de retard sur le premier, deux foulées à mi-barrage, presque trois à l’arrivée et 42,35. Il n’y avait pas photo. 

Le Danois Andreas Schou et le superbe étalon Darc de Luxe ont fini en 41,66, mais avec une barre : 4es. Son surprenant compatriote Lars Bak Anderson a été sans faute jusqu’au bout, mais avec deux dixièmes de plus que Schwizer : 3e !

Déjà 2e vendredi avec Arioto, derrière Julien Anquetin et devant Grégory Cottard, et 2e samedi soir avec Abricot Ennemelle (derrière Victor Bettendorf), Marc Dilasser fête, à 43 ans et avec sa modestie habituelle, son plus beau succès et sa première victoire en Coupe du monde, mais il n’ira pas en finale, n’ayant récolté aucun point avant Göteborg. 

En revanche, Pius Schwizer, déjà 3e à Bâle et à Leipzig, accompagnera à Omaha (USA), début avril, Martin Fuchs, le tenant du titre, et le Genevois Edouard Schmitz, qui a fait deux fautes ce dimanche au parcours initial avec Quno, sur le vertical no 3 (dans un tournant) et l’oxer final no 14, assez fautif. Même score pour Alain Jufer, piégé par le gros oxer jaune et le double de verticaux (13b) avec Dante MM

Sur ou sous la barre...

Au général du circuit européen, le No 1 mondial Henrik von Eckermann a gardé la tête (102 pts), malgré un tour à 8 pts avec King Edward, devant Julien Epaillard et Daniel Deusser, tous deux absents ici. Edouard Schmitz, 21e ici, est bon 7e, Pius Schwizer, 2e ici, 11e. Suivent sous la barre (18 qualifiés), Steve Guerdat, 30e, qui privilégie la préparation de ses cracks sur l’herbe (Dynamix de Belhème a triomphé aujourd’hui dans le GP 4* de Vejer, voir news), Bryan Balsiger 34e, tous deux absents ici, Martin Fuchs, 40e mais qualifié d’office comme lauréat 2022, et Alain Jufer, 18e ici, 49e.

Pius Schwizer a par ailleurs gagné deux 145 avec Ambrosio d’Alcy et s’est classé 2e sur 145 avec Christina CH.

En dressage, la Danoise Carina Cassoe Kruth a gagné le GP et la Kür Coupe du monde avec Heiline’s Danciera. Isabell Werth était 2e de la Kür avec DSP Quantaz et elle reste leader du circuit avant les Dutch Masters.

A. P. 


Ce week-end

À l'étranger

CS Kronenberg - Européens de la relève
HOL

CD St. Margarethen - Européens de la relève
AUT

En Suisse

Championnats du monde et d'Europe - voltige
Berne

CS Dagmersellen Champ. CH R
LU

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand

Le magazine a bien été ajouté à votre panier !

Continuer sur le site Voir le panier