Steve Guerdat et Alamo Steve Guerdat et Alamo © Rolex / Ashley Neuhof

CHI de Genève : L'élite des prétendants au Grand Prix Rolex

Du 6 au 9 décembre 2018, plus de 41'000 spectateurs afflueront vers la ville suisse pour la 58e édition du CHI de Genève, le dernier Majeur de l’année. La compétition se tiendra au Palexpo qui, avec sa superficie de 5 200 m2, est la plus vaste arène indoor du monde. Les visiteurs savent que le spectacle sera au rendez-vous puisque l’événement remporta neuf fois le prix de la meilleure compétition mondiale de sports équestres. 

Vu tous les couples multi-primés qui ne manqueront pas de s’affronter au Grand Prix Rolex du CHI de Genève, les noms des nombreux prétendants alimenteront les conversations pour tenter de savoir qui se verra décerner le titre de champion de ce Majeur Rolex historique.

L’un des grands favoris de cette année est l’actuel prétendant au titre du Rolex Grand Slam of Show Jumping, Sameh El Dahan. Le cavalier égyptien décrocha la victoire aux 'Masters' du CSIO de Spruce Meadows, à Calgary, avec Suma’s Zorro, et nombreux sont ceux qui pressentent qu’il ne va pas s’arrêter en si bon chemin. Avec à la clé un bonus potentiel de 500 000 € s’il remporte deux Majeurs, Sameh fera certainement de son mieux pour répéter sa performance canadienne.

Jamais très loin de la première marche du podium, l’ambassadeur Rolex, Steve Guerdat, détient actuellement la deuxième place au classement mondial. De nationalité suisse, Guerdat sera certainement très soutenu par le public et, il serait surprenant que cet engouement, associé à son indiscutable talent, ne le propulse pas au sommet de la compétition, surtout lorsque l’on sait qu’il a déjà remporté ce Grand Prix à trois reprises.

Le vainqueur de l’année dernière, le cavalier américain, Kent Farrington, lui aussi ambassadeur Rolex, se cassa malencontreusement la jambe lors d’une chute à Wellington, en Floride, peu après avoir décroché le Grand Prix au CHI. À peine quelques mois plus tard, le cavalier originaire de Chicago faisait son retour en compétition et il se réinstalla rapidement parmi les 20 meilleurs mondiaux. Célèbre et talentueux homme de cheval, Farrington est certainement l’un des plus sérieux candidats pour remporter le très convoité titre du Grand Prix Rolex.

Inutile de présenter Scott Brash. Premier et unique cavalier à avoir remporté l’illustre titre du Rolex Grand Slam of Show Jumping, qui récompense le vainqueur de trois Majeurs consécutifs, son nom est synonyme de succès aux Majeurs. Légende incontestée de ce sport, dont la dernière victoire remonte à 2016, l’Écossais est déterminé à compléter son palmarès en 2018.

Il faudra aussi surveiller le jeune cavalier prometteur Martin Fuchs durant ce dernier Majeur de l’année. Le Suisse de 26 ans a déjà de nombreuses victoires à son actif, dont une médaille d’argent en Individuel aux Jeux équestres mondiaux de Tryon qui lui a été décernée un peu plus tôt cette année. Les résultats obtenus cette année lui ont permis de s’imposer parmi les 10 meilleurs mondiaux et d’être en bonne voie pour lancer son cycle du Rolex Grand Slam. Comm. RGS. 


Dans la même catégorie

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand