CSI-W de Leipzig: Christian Ahlmann et Taloubet Z s’offrent des adieux de rêve

Le champion allemand et son fantastique étalon de 18 ans, qui tirait sa révérence, s’imposent à Leipzig devant le couple dominateur vendredi, Carlos Lopez et Admara. Martin Fuchs et Cool and easy 8es.

Christian Ahlmann,Taloubet Z,Leipzig Christian Ahlmann et Taloubet Z ont couronné un long et fabuleux parcours ensemble

Ils avaient remporté ici à Leipzig la finale de la Coupe du monde 2011 et l’étalon faisait ce dimanche 21 janvier ses adieux au public, qui n’avait d’yeux que pour eux et souhaitait leur victoire. De là à réussir pareille performance, il y avait un pas, qu’ils ont franchi avec brio! Partant les derniers à l’initial - le tirage au sort avait déjà bien fait les choses - et donc au barrage, Christian Ahlmann et Taloubet Z, KWPN par Galoubet A et par Polydor, ont triomphé. Quelle belle sortie!

En faisant une foulée de moins avant l’avant-dernier, un vertical, en serrant à fond sa courbe sur l’ultime oxer, Christian Ahlmann a refait son retard et gagné avec deux dixièmes d’avance sur le Colombien de Valence-Romans (Haras des Grillons) Carlos E. Lopez Lizarazo. A noter que Carlos Lopez avait gagné vendredi la pré-qual avec Admara 2, devant Harrie Smolders, 2e et 3e ce dimanche avec Zinius. Sacrée régularité des leaders du week-end, si l’on ajoute qu’Ahlmann avait gagné le championnat samedi avec Ailina.

Les deux Suisses du barrage

Suivaient Marcus Ehning, 4e avec Comme il faut, Kevin Staut, 5e avec Rêveur de Hurtebise HDC, Douglas Lindelöw et Max Kühner, tous double sans-faute. Sans sa barre, Martin Fuchs ne se serait pas classé 8e, mais 3e avec Cool and easy. La paire progresse, surtout avec le chrono. Faute sur le même oxer placé dans le tournant après le double pour Werner Muff et le prometteur 9 ans Jazoe van’t Steenpaal, 15es. La perte d’un étrier, la distance qui ne vient pas, un gros oxer attaqué de loin, sans trop d’impulsion, la faute était prévisible.

Kevin Staut st en tête du circuit européen de la Coupe du monde à trois étapes de la finale de Paris. Steve Guerdat, 7e, est le seul Suisse qualifié ou en passe de l’être. Martin Fuchs, 50e, et Paul Estermann, 52e, devraient briller à Zurich et ensuite à Bordeaux et à Göteborg, mais Beat Mändli a ses chances dans la ligue nord-américaine.

Martin Fuchs était 8e de la pré-qual avec Fardon, 2e de l'ouverture et 7e de la chasse avec Dubaï du Bois Pinchet (sans sa barre, il aurait gagné la chasse, comme à Genève et à Bâle).

A. P.


Dans la même catégorie

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand