Daniel Deusser et Killer Queen ont gagné le GP de Calgary en signant le seul triple sans-faute. © Tiffany van Halle Daniel Deusser et Killer Queen ont gagné le GP de Calgary en signant le seul triple sans-faute. © Tiffany van Halle

CSIO de Calgary : Steve Guerdat 2e du Masters, derrière Daniel Deusser

En selle sur Venard de Cerisy, le Jurassien a bien failli rééditer son exploit de l’an passé, signant le barrage le plus rapide, mais une faute le prive de « son bien » au profit de Daniel Deusser, brillant avec Killer Queen. Martin Fuchs 6e avec Leone Jei.

Le Masters de Spruce Meadows, un des quatre Majeurs du Rolex Grand Slam, est souvent remporté par le seul concurrent sans-faute après deux manches très longues et sélectives. Ce fut encore le cas l’an passé, quand Steve Guerdat et Venard de Cerisy avaient triomphé avec éclat.

Ce dimanche, en revanche, le public a eu droit à un barrage à trois au terme de ces deux manches. Il faut dire que le plateau était assez exceptionnel, avec 7 des 10 meilleurs mondiaux et tous les meilleurs chevaux en forme actuellement. 

Steve Guerdat ouvrait ce barrage et il prit des risques, notamment en abordant la ligne du double de biais. Venard de Cerisy toucha alors l’entrée du double, sa seule touchette du jour, mais elle coûtait cher. Le jeune Belge Gilles Thomas, 3e, fit deux barres en voulant aller plus vite avec Aretino, le vainqueur du GP d’Hickstead, mais pas Daniel Deusser, qui décida d’assurer.

A l’arrivée, quatre secondes de plus, mais un troisième sans-faute synonyme de victoire. La deuxième de son cycle dans le Rolex Grand Slam (RGS), après les Dutch Masters, d’où un chèque supplémentaire de 250'000 Euros, en plus des 725'000 de ce Masters. Et le 3e depuis la création du RGS, puisque Killer Queen avait gagné Aix-la-Chapelle l’an passé. Cet été, c’est Gerrit Nieberg qui a triomphé à Aix et avec Ben, il a confirmé, se classant brillant 5e.

Reconnaissant, mais déçu !

Steve Guerdat en est déjà à trois victoires depuis le début du RGS, mais il était forcément déçu de passer si près d’un doublé ici avec Venard. « Mon cheval a été sensationnel, je suis reconnaissant envers mes propriétaires, Emma, ma groom, mon team, c’est une belle journée, mais je suis déçu, c’est comme ça ». Grande interview dans le prochain Cavalier. 

Martin Fuchs se classe bon 6e avec Leone Jei, qui a regardé fort le trou avec gravier sur-barré de la première manche, d’où 4 pts, mais pas les trois bidets de la seconde, contrairement à Herning. Deux fautes, la rivière et le diabolique vertical rouge no 9, au premier tour pour Pius Schwizer et Vancouver de Lanlore, quatre fautes pour Edouard Schmitz et Gamin vt Nasstveldhof. Dans ce grand sport, ça ne peut pas être tous les jours la fête, mais une 2e place dans la Coupe des Nations et la 2e place de Steve Guerdat doivent être célébrées comme de beaux exploits. Imaginez que le mondial King Edward n’était pas en seconde manche (13e) et que l’olympique All in (11e) a bouclé ses deux tours avec un score inhabituel de 20 pts. A part, décidément, Spruce !

Alban Poudret

 

Le vainqueur du Masters de Calgary Daniel Deusser entouré de Steve Guerdat (2e) et Gilles Thomas (3e). À g. le chef de piste Leopoldo Palacio, à dr.  © Alban Poudret Le vainqueur du Masters de Calgary Daniel Deusser entouré de Steve Guerdat (2e) et Gilles Thomas (3e). À g. le chef de piste Leopoldo Palacio, à dr. © Alban Poudret


Ce week-end

À l'étranger

En Suisse

Dans la même catégorie

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand

Le magazine a bien été ajouté à votre panier !

Continuer sur le site Voir le panier