Cross olympique exigeant et sublime avec le quatuor Burton-Jung-Nicolas-Todd

Le No 2 mondial devant le no 1, un petit jeune qui monte, 3e, et la légende Todd, 4e. Réaction des Suisses, déçus.

Michael Jung, Christopher Burton, Mark Todd, Astier Nicolas et Pierre Michelet Michael Jung, Christopher Burton, Mark Todd, Astier Nicolas et Pierre Michelet

Cross olympique intense ce lundi à Rio, très sélectif, avec des problèmes partout, mais cinq chutes «seulement» (dont une sur glissade dans un tournant), et, au bout, un quatuor de rêve aux commandes: grand coup de chapeau à Pierre Michelet, qui a eu le courage de faire un cross difficile, un vrai 4 étoiles, et le don de le concevoir intelligemment. Et ce n'est sans doute pas un hasard si l'Australie, qui triompha de 1992 à 2000 en équipe aux JO, est en tête sur un cross de «retour aux valeurs du complet». Et les Néo-Zélandais, 2es, comme Français, 3es, sont médaillables.

L'Australien Christopher Burton (photo ci-dessous) est aussi en tête de l'individuel, avec son 9 ans hanovrien Santano II. «Cela dépasse toutes mes attentes, au dressage déjà (2e) et je ne pensais pas que mon cheval serait si rapide sur le cross.» Tenant du titre, Michael Jung a senti son Sam très stressé à l'échauffement:  «Il y avait trop de bruits, les speakers, le public, les chevaux qui concouraient tout près, mais une fois sur le cross, il s'est calmé et voulait juste galoper, vite, vite!»

«Je suis très fier d'être assis avec ces monuments, je vais aller faire un selfie, et j'ai encore 36 ans devant moi!», a dit Astier Nicolas en se tournant vers son voisin Mark Todd, 4e et 2e par équipe, en position d'obtenir deux nouvelles breloques olympiques! Todd qui peut aussi être fier de son équipe brésilienne, 6e juste derrière l'Allemagne, lâchée par ses trois dames, et les Pays-Bas, mais loin devant la Grande-Bretagne, 8e. William Fox Pitt (une dérobade avec Chillie Morning) est descendu de la 1ère à la 21e place et c'est le mieux placé des quatre British.

Les déclarations des deux Suisses... et demi

Nous reviendrons sur les performances des Suisses, mais Ben Vogg, 43e avec Noé des Vatys, est trop loin pour la finale individuelle (Top 25) et Felix a été éliminé sur trois désobéissances de Onfire, qui n'en voulait pas suffisamment. Déception. On reviendra sur tout cela dans Le Cavalier Romand. «Mon cheval s'est bien battu, mais il était fatigué sur la fin», a dit Ben Vogg. «Jusqu'au no 17, tout allait parfaitement, mais le premier refus, de ma faute, a un peu démotivé mon cheval. Je suis très amer et déçu», a dit son frère aîné Felix. Déception aussi pour le Equatorien-Suisse Nicolas Wettstein, qui n'a pu aller au bout avec Nadeville Merzé.

Ceci dit, on piaffe d'impatience avant le saut final (15h chez vous pour les équipes, 19h pour l'individuel), avec des images de la lutte finale sur RTS2 et un retour, un grand format de 50 minutes, ce matin sur le cross et mercredi matin sur le saut d'obstacles et les médailles.

Alban Poudret

Christopher Burton Christopher Burton


Ce week-end

À l'étranger

En Suisse

Championnats romands élite et juniors – saut
Sion/VS

Coupe IENA des jeunes chevaux
Avenches/VD

Approbation des étalons, concours de juments et championnat des poulains
Haras national suisse à Avenches/VD

Dans la même catégorie

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand

Le magazine a bien été ajouté à votre panier !

Continuer sur le site Voir le panier